Des appels audacieux pour relancer les chances des EAU d’affronter l’Inde et le Pakistan en Coupe d’Asie.

La dernière fois que les EAU se sont rendus à Muscat pour une tournée de cricket, en février dernier, cela s’est terminé dans la joie.

Ahmed Raza a pris cinq guichets pour permettre à l’équipe nationale de se qualifier pour la deuxième fois pour la Coupe du Monde T20.

Zahoor Khan a empoché le dernier guichet lors du même match, la victoire décisive en demi-finale contre le Népal, pour déclencher les célébrations.

Dans la finale qui a suivi, qui n’était rien d’autre qu’un toast à leur excellence continue, Rohan Mustafa a marqué les runs gagnants alors qu’ils battaient l’Irlande pour la cinquième fois consécutive.

Comme les temps changent. Six mois plus tard, ils sont de retour dans la capitale d’Oman, avec la qualification pour un tournoi majeur en jeu, et leurs trois joueurs les plus expérimentés étaient à l’écart.

Après avoir subi une défaite cuisante contre le Koweït un jour plus tôt, les EAU devaient impérativement gagner leur match contre Singapour lundi.

Les EAU ont rebondi après la défaite de dimanche contre le Koweït pour relancer leurs perspectives en Coupe d'Asie. Photo : ACC

Les absents sont Raza, Mustafa et Zahoor, ainsi que Kashif Daud, qui a également remporté des victoires récentes à Muscat.

A leur place se trouvaient des joueurs désireux d’impressionner, avec la perspective de rencontres contre l’Inde et le Pakistan en Coupe d’Asie, puis de places dans l’avion pour l’Australie pour la Coupe du Monde.

Revenu dans l’équipe après avoir passé des mois à servir des boissons à ses collègues plus âgés, Karthik Meiyappan a brillé.

Lire aussi:  Charles Leclerc doit gagner le Grand Prix de Hongrie pour garder son rêve de championnat du monde.

Le leg-spinner de 21 ans a pris trois fois 13 points et a contribué à une victoire de 47 tours.

Sultan Ahmed, absent de l’équipe depuis octobre dernier, a retrouvé sa routine. Son taux d’économie de 4,28 dans son service de 3,3 heures n’était que légèrement inférieur à la norme de sa carrière.

L’ampleur de la victoire sur Singapour a permis aux EAU d’augmenter considérablement leur taux d’exécution.

Si Hong Kong bat le Koweït mardi soir, alors les EAU savent que leur destin sera entre leurs mains. Ils affronteront Hong Kong dans le dernier match des qualifications mardi.

Ils sauront qu’ils doivent gagner ce match, et au moment où le deuxième tour de batte commencera, de combien ils doivent gagner aussi.

« Je suis heureux pour les garçons et l’équipe, car c’était une victoire bien nécessaire », a déclaré CP Rizwan, le nouveau capitaine des EAU.

« Sur le papier, nous sommes l’une des équipes les plus fortes et nous devions le montrer sur le terrain également. C’est ce que nous avons fait aujourd’hui.

« Les garçons avaient faim et avaient envie de jouer. Quand ils ont eu l’opportunité, ils l’ont saisie à deux mains. »

Meiyappan a dit qu’il était heureux d’aider à remettre l’équipe sur les rails.

« C’est bon d’être du côté des gagnants et de rebondir après hier », a déclaré Meiyappan.

« Cela signifie que nous avons encore une chance de nous qualifier pour la Coupe d’Asie, ce qui est le plus important pour nous. C’était bien de contribuer à la victoire de l’équipe. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*