Biodiversité : une carte interactive montre la diversité de la vie

Carte photo interactive

L’homme entouré de singes. Les chevaux au plus près des pangolins : une carte interactive veut montrer les liens de parenté de toutes les espèces connues dans le monde. Un sujet passionnant.

Leipzig – Les chiens sont proches des ours, ou les suricates des chats furtifs. Qui l’aurait cru ? Une nouvelle carte interactive permet de découvrir de tels liens de parenté entre les espèces présentes dans le monde.

Ces exemples ne sont qu’un tout petit extrait de ce que les scientifiques du Centre allemand de recherche intégrative sur la biodiversité ont rassemblé dans le cadre de leur projet Lifegate.

Selon eux, la carte numérique comprend les 2,6 millions d’espèces connues de la planète Terre et montre « toute la diversité de la vie sur des milliers de photos ».

Avec le curseur le long des rangs

Cette carte n’est pas une carte géographique, mais une carte dite taxonomique. Elle ne montre pas les zones de répartition, mais les plus proches parents d’une espèce. Pour ce faire, on utilise un curseur le long des rangs biologiques : espèce, genre, famille, ordre, classe, embranchement et domaine. Il est ainsi possible d’effectuer un zoom avant et arrière sur la carte.

Un champ de recherche permet de saisir des noms d’animaux, de plantes ou de champignons. Par exemple, on peut ainsi découvrir que les chevaux sont étroitement apparentés aux pangolins ou aux tapirs, ou que l’homme est le plus proche du chimpanzé commun et du bonobo.

Le résultat de plusieurs années de travail

Depuis 2008, les scientifiques travaillent sur leur carte mondiale de la biodiversité. Ils s’appuient pour cela sur les arbres généalogiques de la nature, que les biologistes décrivent dans ce que l’on appelle des phylogénies.

Lire aussi:  "Simplement trop facile" : un pro domine avec une arme ancienne dans la Warzone - voici comment y jouer

Jusqu’à présent, environ 6000 personnes du monde entier ont mis à disposition des photos d’animaux pour ce projet non commercial, mais il manque encore des photos de certaines espèces. Les personnes qui le souhaitent peuvent soutenir le projet en fournissant des photos.

A l’avenir, il sera possible de choisir différentes vues de chaque espèce, par exemple des photos de détails ou des empreintes de pas. dpa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*