À quelques mois des soutenances pour les étudiants en master, Essonne Info vous propose de découvrir un site internet qui souhaite valoriser ces travaux et lutter contre le plagiat.

article2

À deux mois de la fin de l’année scolaire, des centaines d’étudiants essonniens sont sur le point de finir la rédaction de leur mémoire de master. Qu’ils soient en filière scientifique, des disciplines de la vie, du corps et de l’art, ou encore en sciences humaines et sociales, le travail de ces étudiants représente au minimum deux ans de recherches. Seulement, après la soutenance de ces étudiants, la majeure partie de ces travaux « tombent dans l’oubli et ne sont ni valorisés, ni répertoriés d’une façon nationale », remarque Geneviève Pezeu. Ancienne étudiante, cette dernière avait fait un travail de recherche et de traduction d’un manuscrit latin de l’époque médiévale pour passer sa maîtrise à la fin des années 1980. « Sachant que ce mémoire n’était pas référencé, je considère qu’il est totalement idiot que quelqu’un refasse un jour ce travail, explique Geneviève Pezeu. C’est pourquoi j’ai créé le site Masters Contributions pour donner une seconde vie à l’ensemble des mémoires et permettre à ces trésors de ressortir des placards  ».

Depuis 2011, ce site accueille les mémoires étudiants en libre accès afin de les référencer et qu’ils servent d’appui pour de prochaines recherches. « Tous ces travaux ne sont pas vraiment valorisés, car aucun de ces sujets n’est classé à l’instar des thèses des doctorants », assure l’ancienne étudiante en histoire.

Un site qui veut lutter contre le plagiat

Outre la valorisation du travail des étudiants en master, ce site permet également selon sa créatrice de lutter contre le plagiat. Ce phénomène se répand dans le milieu étudiant et ne toucherait pas uniquement que certains auteurs de romans ou de biographies. Quelques étudiants ont ainsi peur d’être victimes de plagiat comme l’explique Geneviève Pezeu. « Je remarque qu’il y a beaucoup de réticences pour déposer un mémoire, alors que la démarche pour le faire sur notre site est très simple et gratuite », assure la fondatrice du site. Il y a une double autocensure entre les travaux moyens et les bons, et une autre avec ceux qui ont peur de se faire plagier en déposant leur travail sur le site ».

Toutefois, Geneviève Pezeu voit en Masters Contributions un moyen de lutter contre le phénomène de copie et de plagiat. « Je pense que le plagiat est un très gros souci pour les professeurs d’université et beaucoup d’étudiants utilisent ce procédé », confie la fondatrice du site. En proposant cette banque de données de mémoires, l’ancienne étudiante parie sur la visibilité des recherches pour empêcher l’envie de copier. « Plus notre travail est visible, moins on a de risque d’être plagié ».

Pour plus d’informations sur ce site ou pour déposer votre travail de recherche gratuitement, rendez-vous sur le site www.masterscontributions.fr.