Suite à l’annonce, par Xavier Dugoin, de sa décision de laisser son poste de maire de Mennecy à son fils, Jean-Philippe Dugoin-Clément, plusieurs commentaires et réactions ont eu lieu en fin de semaine dernière. Tandis que ses opposants l’attaquent, le clan Dugoin semble serein et prépare la passation de pouvoir qui aura lieu samedi 15 janvier.

Le Maire (UMP) de Mennecy et ancien Président du Conseil général de l’Essonne quitte ses fonctions à la tête de la commune. Une décision qu’il a officialisé lors de la cérémonie des vœux aux employés communaux, jeudi dernier. Xavier Dugoin a ainsi indiqué que cette décision a été prise collégialement avec l’ensemble de ses colistiers. Son fils Jean-Philippe Dugoin-Clément devrait vraisemblablement prendre la tête de la ville, samedi matin, lors d’un Conseil municipal convoqué pour l’occasion.

Depuis l’annonce de cette décision, le climat semble tenu à Mennecy. Beaucoup ne comprennent pas cet acte, après avoir vu le retour de Xavier Dugoin dans son fauteuil de maire il y a trois ans. Alors que des voix crient au « népotisme » , les habitants de Mennecy vont devoir s’habituer à celui qui était déjà en première ligne lors du débat local sur les ordures ménagères (écouter notre interview du 26 novembre dernier).

Du nouveau pour les menneçois

En tout état de cause, cette décision semble causer des remous au sein de la ville, et les prochains mois, qui verront l’installation de la nouvelle équipe municipale et la conduite des projets de la ville, s’avéreront cruciaux dans la marque d’un style et d’un type de gouvernance pour le nouveau maire.. Xavier Duguoin a été maire de Mennecy de 1990 à 1999, avant de quitter ses mandats suite à ses déconvenues judiciaires.de se faire réélire en 2008. Il laisse donc une nouvelle fois son fauteuil de maire, et va sensiblement se consacrer désormais à d’autres ambitions politiques.

Pour Jean-Paul Reynaud, ex élu d’opposition, cette décision témoigne du « dédain et du mépris dans lequel Xavier Dugoin tient les habitants de Mennecy » . Sévère, il juge que le futur ex-maire « ne s’est présenté en 2008 que pour prendre une revanche publique en retrouvant une fonction dont il avait été démis par ses condamnations judiciaires » . Au micro de Téléssonne, vendredi soir, Jean-Philippe Dugoin-Clément, promis à devenir maire samedi prochain, a tenu à se justifier de la décision « collective » , « qui a été prise à 33 (ndlr : le nombre de candidats de la liste conduite par Xavier Dugoin en 2008)  » .  Revenant sur son parcours personnel, l’actuel adjoint au finance a défendu sa candidature : « Je mettrai toute mon énergie, toutes mes forces, toutes mes capacités pour essayer de faire de ce mandat une réussite » .