Le torchon brûle entre le président du Conseil général et son premier vice-président. A la suite du Conseil national du Parti socialiste ce samedi, Jérôme Guedj et Francis Chouat se sont échangés de virulents tweets, se critiquant mutuellement sur leurs positions. Ce en direct devant leurs dizaines de followers.

  • Photo : Echange de mots sur les réseaux sociaux pour deux figures du PS 91 (Capture)

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault venait juste de terminer son discours. Lorsque soudain, quelques bruits sont arrivés de derrière la tribune. En pleine séance du Conseil national du Parti socialiste, réuni à La Villette, une soixantaine de salariés en lutte de l’usine PSA D’aulnay-sous-Bois investissent la scène, et prennent la parole devant l’Assemblée des responsables socialistes.

« Avec Cahuzac, vous vous êtes sentis trahis? Et bien nous aussi quand le gouvernement n’est pas intervenu face à PSA » lance le leader CGT de l’usine Jean-Pierre Mercier, à une salle qui l’applaudi en partie, et devant quelques ministres gênés. Les responsables de l’aile gauche du PS, qui prônent un changement de cap gouvernemental, réagissent rapidement à cette intrusion, la qualifiant de légitime. A l’image du député de l’Essonne et président du département Jérôme Guedj, qui avait déjà refusé de voter l’accord-emploi il y a quelques jours, et qui récidive ce samedi en n’approuvant pas la résolution générale de soutien à l’action gouvernementale.

Il n’en fallait pas moins pour faire bondir Francis Chouat, premier vice-président du Conseil général et proche de Manuel Valls, qu’il a remplacé à Evry. Celui-ci juge la prise de position de Jérôme Guedj « irresponsable » et le fait savoir sur le réseau social Twitter. Ni une ni deux, le président Guedj lui rétorque en 12 tweets et le critique sur l’invitation faite à Christine Boutin quelques jours plus tôt, « puisque tu m’as bien chauffé à me faire la leçon ici » lui écrit-il. Après les sorties sur l’assistanat sexuel aux personnes handicapées, voici de quoi alimenter de nouveau le spectre de la division au PS 91.

twitter