Le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) vient de s’engager à prolonger le futur tram-train Evry Massy, prévu pour 2018, jusqu’à la gare de Versailles-Chantiers en 2020. Une bonne nouvelle pour les futurs usagers, bien que des incertitudes subsistent sur le nombre de stations de cette nouvelle ligne.

  • Photo : les quais de la gare RER C de Massy-Palaiseau serviront de point de départ pour le tram-train Evry-Massy. (CC/WK/ArséniureDeGallium)

C’est un axe qui structurera le nord du département. Une bonne partie des principaux bassins de vie de l’Essonne seront reliés d’ici cinq ans par un tram-train, qui empruntera l’actuelle voie du RER C entre Massy-Palaiseau et Petit-Vaux, avant de circuler sur des voies nouvelles jusqu’à Evry (lire notre article). Lors d’un comité de suivi du Stif de cette prochaine ligne, le prolongement du tram-train au nord jusqu’à Versailles a été acté, sur le parcours de l’actuel RER C. C’est une décision qui permet de limiter les changements pour les futurs usagers, qui ne seront pas contraints de monter dans un autre train à Massy-Palaiseau pour aller au bout de la ligne.

« C’est une excellente nouvelle pour les usagers du RER C et du futur tram-train » s’est réjouit le président du Conseil général Jérôme Guedj. Les élus locaux, à l’image du maire de Massy Vincent Delahaye, et des associations d’usagers, militaient pour cette poursuite de ligne. Avec un mode de transport plus léger attendu, le débat va maintenant continuer sur la création éventuelle de nouvelles stations. D’autres arrêts que les existants pourraient ainsi être envisagés.

Un arrêt à Vilgénis-Le Pileu?

Au niveau de l’embranchement entre la ligne de tram-train et les voies existantes du RER C, la possibilité d’une nouvelle station entre Savigny et Epinay est dans les tiroirs (lire notre article), tandis qu’une autre est envisagée à Champlan. Massy doit aussi obtenir un arrêt supplémentaire dans la zone d’activité de la Bonde, où se créent de nombreux emplois.

Avec le prolongement de la ligne du tram-train jusqu’à Versailles prévu pour 2020, sur le tracé existant, des voix se font entendre pour ajouter un arrêt entre Massy-Palaiseau et Igny. Il s’agit selon la maire d’Igny Françoise Ribière de « mieux desservir les secteur des Ruchères, mais aussi les quartiers de Vilgénis et du Pileu » , avec un arrêt qui pourrait se trouver à côté du Leclerc et du centre de formation des métiers de l’aérien. La poursuite des enquêtes publiques devrait permettre au Stif de se prononcer dans les prochains mois.