Medvedev n’est pas contre le coaching hors court, Norrie avance mais Raducanu est éliminé à Cincinnati.

Le numéro un mondial Daniil Medvedev n’est pas opposé à l’essai du coaching hors court par l’ATP Tour, mais le Russe a déclaré jeudi qu’il ne pense pas que cela ait un grand impact.

L’essai, qui a débuté le mois dernier, permet à une personne de coacher un joueur de manière verbale et non verbale depuis un siège désigné, à condition que cela n’interrompe pas le jeu ou ne gêne pas un adversaire.

L’essai comprendra l’US Open et se poursuivra jusqu’aux finales ATP de Turin en novembre, avant que l’ATP n’évalue s’il convient de l’autoriser sur le circuit à l’avenir.

Le WTA Tour a également mis en place un essai de coaching hors court.

« Pendant le match, je ne vois pas vraiment comment un coach peut aider », a déclaré Medvedev, champion de l’US Open, aux journalistes. « Dans certains autres sports, il y a la tactique, c’est tellement important.

« Quand il y a un match de tennis, je suppose que ça peut être un match sur cinq où soudainement il va dire ‘change ta position sur le retour’, ou ‘va plus sur son revers’, s’il le voit de l’extérieur. »

Mercredi, l’Américain Taylor Fritz a déclaré que permettre aux joueurs de recevoir des instructions pendant un match était une « règle stupide » qui allait à l’encontre du concept du tennis en tant que sport individuel.

Medvedev rencontre Fritz vendredi pour une place en demi-finale de l’Open de Cincinnati.

« Disons que je joue contre Fritz demain, c’est notre première rencontre, mais je sais comment il joue et il sait comment je joue. Je ne pense pas que le coaching sur le court demain fera une énorme différence », a déclaré le Russe.

Lire aussi:  Les habitants des zones sinistrées ne sont pas impressionnés par les "Olympiades du rétablissement" : le gouvernement

« Mais en général, je suis d’accord avec ça, comme je n’ai jamais été contre ».

Cameron Norrie frappe un overhead à Ben Shelton. Photo AP

Cameron Norrie s’est qualifié pour les quarts de finale du Western and Southern Open grâce à une victoire dominante sur le wild card américain Ben Shelton.

La neuvième tête de série britannique a été intouchable dans le premier set, dominant le jeu de service de son adversaire classé 229e pour prendre le set à l’amour.

Bien que Shelton ait pu tenir son service à deux reprises dans le deuxième set, il n’a finalement pas été à la hauteur du jeu complet de Norrie.

Norrie s’est imposé 6-0, 6-2 en 58 minutes seulement pour affronter l’Espagnol Carlos Alcaraz.

Le joueur de 19 ans a éclipsé Marin Cilic en trois sets au troisième tour et pourrait dépasser Rafael Nadal et Alexander Zverev pour la deuxième place du classement ATP avec une victoire à Cincinnati.

Jessica Pegula réagit pendant un match contre Emma Raducanu. Photo AP

Le brillant début de carrière d’Emma Raducanu à Cincinnati s’est soldé par une défaite 7-5, 6-4 contre Jessica Pegula.

La 10ème tête de série britannique a débuté sa campagne à Cincinnati par des victoires impressionnantes sur les vétérans du circuit WTA Serena Williams et Victoria Azarenka.

Mais l’Américaine la mieux classée s’est révélée être une montagne trop difficile à gravir pour la championne en titre de l’US Open.

Pegula a pris le contrôle du match en début de partie, dictant le jeu au sol et convertissant deux balles de break pour remporter le premier set.

Lire aussi:  Le Tolerance Oval d'Abu Dhabi devient le quatrième site de cricket international des EAU

Un autre break au début du deuxième set a donné à la numéro huit mondiale l’élan dont elle avait besoin pour assurer sa place en quart de finale.

Les prouesses techniques de Pegula ont perturbé le tennis clinique de Raducanu lors de ses premiers matchs, la jeune femme de 19 ans ayant commis 21 fautes directes dans sa défaite.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*