Anthony Joshua veut absolument réparer ses erreurs contre Oleksandr Usyk à Djeddah.

Depuis 11 mois, on ne cesse de répéter à Anthony Joshua ce qu’il a fait de mal contre Oleksandr Usyk la dernière fois : il n’a pas donné assez de coups.

Le plan pour regagner ses titres WBA, WBO et IBF poids lourds à Djeddah samedi sera un peu plus détaillé que cela, mais s’il n’est pas plus occupé, il a peu de chances.

Joshua n’avait pas vraiment boxé quelqu’un comme Usyk auparavant. Avant leur première rencontre à Londres, il était facile de croire que la puissance et la taille de Joshua seraient trop importantes pour Usyk, qui n’avait combattu que deux fois en poids lourd après être passé du poids cruiser au poids lourd.

Mais l’Anglais ne pouvait pas faire face aux mouvements d’Usyk ou aux angles qu’il présentait. Trop souvent, son jab était poussé lentement et laissé en suspens dans l’air sans la droite puissante habituelle qui le suivait. Les coups au corps manquaient, tout comme le crochet gauche, qui est une arme puissante.

La fois précédente où il avait perdu ses titres mondiaux, contre Andy Ruiz Jr, il avait pu prendre sa revanche (également en Arabie Saoudite) six mois plus tard. Cette fois-ci, l’attente en tant qu’ancien champion a été plus longue et il a trouvé cela grinçant.

« C’était un défi », a déclaré Joshua. « J’ai hâte de mettre de la puissance derrière ces coups et je pense que je peux le blesser. Je crois à 100 % que je peux l’assommer. »

Être l’outsider pourrait bien convenir à Joshua. Non seulement les attentes sont plus limitées, mais il n’est pas obligé de vendre le spectacle à lui tout seul, « d’être le phoque performant », comme l’a dit le promoteur Eddie Hearn.

Lire aussi:  Le Real Madrid et le Barcelone trouvent des causes communes alors que la Liga s'apprête à démarrer

« Il se met beaucoup plus de pression sur lui-même », a déclaré Hearn. « Parfois, on parle de ‘je me suis entraîné dur’, maintenant c’est ‘je dois gagner ce combat’.

Usyk bat Joshua dans sa première rencontre

« J’aime ça parce que la performance dont il a besoin nécessite un peu de désespoir par moments et beaucoup de férocité. Il est nerveux, mais il n’est pas nerveux à cause du combat ou d’Usyk, il est nerveux de ne pas gagner et de ce que cela va lui faire ressentir. Il doit être désespéré pour gagner ».

Le sentiment est qu’Usyk a pris des kilos depuis la première rencontre, bien que la vérité à ce sujet sera découverte lors de la pesée de vendredi. Joshua a suggéré qu’il sera aussi légèrement plus lourd.

« Je ne peux pas vous dire si ou pourquoi il a pris du poids », a déclaré Joshua. « Si je l’avais fait, cela aurait été pour plusieurs raisons. La première serait parce que je sentais que je n’étais pas assez grand. La deuxième raison serait que je pensais que cela m’aiderait à frapper plus fort. Il peut avoir l’impression qu’il est capable de manœuvrer les gars un peu mieux.

« Parfois, on ne prend pas du poids intentionnellement, on fait de la boxe, pas de l’haltérophilie, ça se fait naturellement. »

L’entraîneur de longue date de Joshua, Robert McCracken, a été remplacé par le Californien Robert Garcia pour ce combat afin d’injecter un peu d’urgence, bien que l’ampleur exacte de son rôle soit difficile à évaluer, car Joshua avait déjà commencé son camp d’entraînement sous la direction d’Angel Fernandez, qui est resté comme coentraîneur, avant son arrivée.

Lire aussi:  Golf : Hideki Matsuyama réalise son meilleur tour lors d'une journée orageuse au Tour Championship.

« Nous ne parlons pas vraiment d’avoir un entraîneur principal car il n’y a pas d’ego dans notre équipe », a déclaré Joshua. « Nous sommes juste là pour faire un travail ».

Joshua a qualifié ce combat d’incontournable et, bien qu’il se soit éloigné de toute discussion sur sa retraite, il s’agira d’un sérieux projet de reconstruction s’il perd pour la deuxième fois consécutive.

« Cela dépend de moi à la fin de la journée, cela ne dépend de personne d’autre ce que je fais de ma carrière », a déclaré Joshua. « Si le jeu ne veut plus de moi, je n’ai pas besoin de faire ça. Pourquoi est-ce que je le fais ? C’est parce que c’est tout ce que je connais.

« C’est mon 12ème combat consécutif pour le titre mondial. J’ai participé 12 fois de suite à des combats pour le titre mondial. Cela arrive – si tu te bats contre des gens de niveau mondial, tu rencontres des gens de qualité de niveau mondial. J’ai subi une défaite et je suis revenu. Nous sommes là pour divertir. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*