Municipales 2014. Lors de la cérémonie des vœux du groupe d’opposition, Marianne Duranton (UDI) a officialisé sa candidature pour la mairie morsaintoise. Face à elle, la maire sortante Marjolaine Rauze (PCF) espère pouvoir de nouveau créer les conditions d’un rassemblement à gauche. On s’oriente donc vers un duel pour une place.

  • Photo :  Majolaine Rauze (à gauche) et Marianne Duranton (à droite). (DR)

Dimanche 20 janvier dernier, lors de la présentation des vœux aux Morsaintois du groupe d’opposition de droite, Hervé Zwirn a annoncé qu’il ne se représenterait pas pour les municipales de 2014. Cette décision a propulsé Marianne Duranton tête de liste pour les prochaines élections. « J’avais le choix entre Sainte-Geneviève et Morsang, explique la candidate UDI, mais l’équipe d’opposition morsaintoise a demandé à ce que je puisse reprendre le flambeau ».

L’arrivée de l’ancienne candidate aux élections législatives sur Morsang-sur-Orge fait quelque peu grincer des dents du côté de la majorité. « Il lui faut un territoire », rétorque Marie-Christine Carvalho (PS), conseillère municipale déléguée. Même réaction pour la maire sortante, Marjolaine Rauze (PCF). « Je pense qu’elle est à l’étroit à Villemoisson et sur son canton. Elle cherche quelque chose d’un peu plus correct ». Les deux élues de gauche s’accordent quant à la personnalité « ambitieuse » de Marianne Duranton.

La campagne déjà lancée

Ainsi, Marianne Duranton est déjà en campagne et souhaite « réveiller Morsang, la Belle Endormie. Cette ville a un potentiel non utilisé  ». Son programme sera en partie basé sur des réalisations de logements, des rénovations de bâtiments publics mais aussi sur le thème des transports. Depuis cette année, des enquêtes publiques sont réalisées auprès des habitants pour le futur tram-train, un projet qui tient à cœur de l’élue Villemoissonnaise. «  Il y a un vrai enjeu de territoire avec les transports », précise Marianne Duranton. Ce transport place ainsi Morsang à 10 minutes de Massy et du Plateau de Saclay et également à 10 minutes d’Evry et de son pôle de recherche. Le débat entre les deux femmes s’oriente plus sur la façon de réaliser le meilleur tracé pour que le plus grand nombre de personnes puisse bénéficier de ce transport. « Marjolaine Rauze fait des réunions, mais rien de très concret. Sur un sujet comme celui-ci, je pense que nous n’avons pas le droit à l’erreur et je suis prête à me battre avec elle pour cela pour pouvoir apporter des bus de rabattements en plus du tram-train ».

En guise de réponse sur ce dossier brûlant que sont les transports à Morsang, Marjolaine Rauze souligne quant à elle le manque d’engagement de son adversaire. « Pour s’engager en faveur de ce projet structurant pour Morsang, il faudrait d’abord que Madame Duranton vienne assister aux comités de quartiers pour comprendre les intérêts et les envies des Morsaintois ». Bref, cette question des transports n’est qu’un exemple qui montre bien que la campagne est bel et bien commencée à Morsang.

Vers une duel gauche-droite

Lors des précédentes élections municipales de 2008, Marjolaine Rauze l’emportait dès le premier tour, face à sa concurrente Laurence Gaudin (UMP). Les municipales de 2014 offriront-elles un nouveau duel gauche-droite ?

Du côté de l’opposition morsaintoise, elle semble ralliée derrière Marianne Duranton. « Mon projet est ouvert à tous, affirme Marianne Duranton. Je ne suis pas dans un clivage droite gauche ». Ainsi, elle sera chef de file d’une liste rassemblant l’UDI, le camp de l’UMP avec le soutien d’Hervé Zwirn, mais aussi « quelques anciens membres de partis de gauche ».

A gauche, Marjolaine Rauze espère « être encore capable de rassembler ». Sa prochaine liste devrait être dans la continuité de son équipe municipale actuelle, avec des élus communistes et quelques socialistes. Il ne devrait donc pas y avoir de scission au sein de la majorité. « Si les socialistes présentent une liste, c’est qu’elle n’aura pas été capable de nous réunir autour de son projet », note Marie-Christine Carvalho. La maire sortante se dit elle « confiante » dans la reconduction de ses soutiens.

Au final, le scénario de 2008 devrait se reproduire, à savoir un duel entre femmes. Reste maintenant à savoir si le résultat sera le même.