Aujourd’hui, Essonne Info vous propose de découvrir l’incroyable aventure que vit un jeune homme originaire de Sainte-Geneviève-des-Bois, Aymen Benali. Découvrez le parcours de ce jeune compositeur, devenu directeur d’une webradio puis animateur sur les ondes canadiennes.

 article2

  • Photo :  Aymen Benali. (DR)

L’aventure que vit ce jeune Essonnien prend forme alors qu’il n’a que 14 ans. À cet âge précoce, Aymen Benali commence la création musicale avec son ordinateur. Afin de se faire remarquer, I-Men de son nom de compositeur, commence à démarcher les différentes webradios pour qu’elles diffusent ses musiques. « En faisant cette recherche, j’ai fini par entrer dans le monde de la radio », précise le jeune compositeur. Après avoir observé les nombreux dysfonctionnements de ces radios, je me suis dit qu’un jour je ferai ma radio sans tous ces défauts ». C’est dans cette optique qu’il intègre une nouvelle webradio, il y a tout juste un an. En décrochant le poste de codirecteur de Five Radio, il a ainsi pu modeler cette radio comme il le souhaitait.

Bien que les différentes émissions de cette webradio rencontrent un fort succès sur le net, le jeune programmateur choisit de s’exiler pour Montréal afin de poursuivre ses études d’économie et politique. « C’était envisagé depuis des années, confirme Aymen Benali, seulement, je ne pensais pas que l’aventure Five Radio durerait si longtemps ! Vu que je ne peux pas la délaisser, j’ai choisi de continuer à gérer la radio depuis le Canada. Il faut avoir une bonne motivation pour cela, car c’est loin d’être évident  ».

La « success-story » que vit Aymen Benali ne s’arrête pas là. Depuis son arrivée au Québec, il s’est fait remarquer par une radio FM locale. « Je suis animateur d’une émission de découverte de Jeunes Talents à Montréal sur CKVL ».

Une webradio à succès

Alors qu’il poursuit ses études au Canada, il occupe toujours le poste de codirecteur et programmateur de Five Radio. Depuis son arrivée l’année dernière, la notoriété de cette webradio ne cesse de croître. Elle enregistre notamment de nombreux records d’audience grâce à ses programmes phares. « Avec nos émissions Nico No Limit et l’Evening Show, il nous arrive régulièrement d’être notamment en top tweets, assure le codirecteur, ce qui nous donne une certaine visibilité ».

Avec un slogan originel « 100% Dance », Five Radio tend à se diversifier pour conquérir un maximum de public. Désormais, des rendez-vous pour les amateurs de Rap et de R’n’B font leur apparition sur les ondes.

À peine deux ans après son lancement, elle est élue 2e meilleure webradio de l’année 2012, et ce, « grâce à une programmation variée et surtout grâce aux nombreux invités que nous avons interviewés », raconte Aymen Benali. Des invités comme Jean Roch, Zaho ou encore Joyce Jonathan se sont ainsi rendus à Five Radio. Plusieurs invités de marque sont prévus dans les prochains jours, notamment La Fouine ou les C2C.

Ce succès, Aymen Benali l’explique « par la vingtaine de personnes qui travaillent sur ce projet » et qui permettent à cette radio d’être écoutée en France, en Belgique, au Maroc ou encore au Québec. Au final, le jeune génovéfain aimerait bien « exercer un métier qui allierait la radio et l’économie » dans sa vie future.