Municipales 2014. Lundi 25 février dernier, Jean-Marie Vilain (UDI) annonçait sa candidature pour les prochaines élections municipales de la ville de Viry-Châtillon. Cette candidature s’ajoute à celle de l’ancienne députée de la circonscription, Françoise Briand (UMP). Simone Mathieu (PG), l’actuelle maire, devrait en faire de même dans les prochains mois. Décryptage de cette situation qui pourrait être arbitrée par une liste PS.

article2

  • Photo : Jean-Marie Vilain (UDI) et l’actelle maire Simone Mathieu (PG). (MM/EI – DR)

Lundi soir dernier, une centaine de Castelvirois ont fait le déplacement pour assister à l’officialisation de la candidature de Jean-Marie Vilain pour les municipales de Viry-Châtillon. Dans l’opposition depuis plus de 10 ans au sein du groupe Ainsi va la Ville, Jean-Marie Vilain se présente pour la seconde fois, six ans après sa première défaite face à Simone Mathieu. Il avait alors réalisé un score de près de 47%. Pour l’échéance 2014, il compte sur des soutiens de tous bords. En plus des élus locaux de l’UDI, le président du Nouveau centre Hervé Morin avait fait le déplacement pour le soutenir. « Chez lui, il y a de la constance, explique l’ex-ministre. Si je suis électeur castelvirois, je me dis qu’il est depuis longtemps au contact de ses administrés et ça c’est très important ». Des élus de l’UMP ont également répondu à ce rendez-vous. « Nous ferons tout pour créer l’unité du mouvement pour gagner la mairie de Viry-Châtillon », explique Hervé Morin.

Seulement, l’ex-députée de la circonscription Françoise Briand a également posé sa candidature sous l’égide de l’UMP. « Si elle veut venir travailler avec nous, nous l’accepterons à bras ouverts, déclare Jean-Marie Vilain. Nous avons tout de même combattu ensemble pendant de nombreuses années, c’est pourquoi elle à sa place avec nous ».

Vers une division de la Droite…

L’unité prônée par le duo Vilain et Morin n’est pas perçue pareil par Françoise Briand, qui se dit «  laissée pour compte de toute concertation  » avec le président de l’opposition. « Jean-Marie Vilain est dans une démarche logique, mais moi également, précise-t-elle en évoquant leur passé commun. Or, j’estime qu’une seule liste emmenée par Jean-Marie Vilain ne battra pas la gauche. Les gens que j’ai rencontrés m’ont prouvé leur besoin d’une liste étiquetée UMP avec des options qui restent différentes de celles de l’UDI ». Une division semble s’opérer à droite, même si rien n’est encore joué, vu que « cette candidature devra être validée par la commission du parti  », explique Hervé Morin.

Une autre liste verra prochainement le jour. Il s’agit de celle du Front National. «  Il y a un climat avec des tensions et beaucoup de divisions au sein de la droite, précise Audrey Guibert, secrétaire départementale du FN en Essonne. Il y a l’ombre d’une guerre des égos qui se profile à l’horizon, tout cela au détriment des intérêts des Castelvirois. C’est pourquoi nous proposerons une liste ». Le parti fera connaître le nom de sa tête de liste au printemps prochain.

… et de la Gauche ?

Du côté de la gauche, Simone Mathieu (PG) élue en 2008 se verrait bien briguer un second mandat. « Je mènerai ma liste Viry-Châtillon Solidaire car notre majorité travaille depuis longtemps ensemble et a porté de beaux projets  ». En plus des deux opposants de droite déjà déclarés, l’élue du Parti de gauche pourrait bien voir un autre adversaire se mêler au combat, le Parti socialiste. « Une partie des électeurs a dû se sentir flouée, car ils ont élu une liste PS et ils se retrouvent avec une majorité qui est très Front de gauche », résume le représentant PS de la section de Viry, Dominique Lebreton, réputé proche du ministre Manuel Valls. Si ils délibèreront courant mars, la fédération choisira si oui ou non, les socialistes proposeront une liste dans la plus grande collectivité de France gérée par le PG (lire notre article), alors que la décision finale sera nationale.

Ainsi, à l’inverse de 2008, les élections castelviroises se joueront avec deux listes à droite voir deux listes à gauche. « S’il y a quatre listes, cela permettra aux Castelvirois de bénéficier d’un choix, je pense que c’est très bon pour la démocratie », assure Françoise Briand, qui propose d’ailleurs sur son tract des places sur sa liste.