La préfecture de l’Essonne, même si nous sommes pour l’instant seulement en vigilance jaune, a demandé aux collectivités locales de rester vigilantes au regard des conditions météos hivernales. En effet, dans la nuit de jeudi à vendredi, les fortes pluies se sont peu à peu transformées en chutes de neige.

  • Photo : Mennecy, début décembre 2010

Les essonniens pourraient se réveiller ce matin sous 1 à 3 cm de neige. La préfecture est en alerte, car le refroidissement prévu aujourd’hui, à la suite des précipitations neigeuses, pourrait occasionner d’importants phénomènes glissants sur les chaussées. A la vieille des départs en vacances de Noël, la prudence se fait sentir à tous les niveaux pour ne pas revivre la « pagaille » du 8 décembre 2010.

Suite à la polémique suscité par le blocage généralisé de l’Ile-de-France et aux propos maladroit du Ministre de l’Intérieur, qui avait minimisé le phénomène neigeux en cours et les blocages réelles de la circulation (lire notre article) ; et ceux du 1er Ministre qui avait attaqué à tort Météo France (s’excusant après de son erreur), l’extrême prudence est désormais de mise.  D’autant plus que jusqu’à dimanche, des chutes de neige sont annoncées. Même si la journée de jeudi fut relativement douce en terme de températures, mais très pluvieuse dû à un air maritime venant de l’ouest, celle de vendredi devrait-être plus fraiche et neigeuse. Les premières précipitions neigeuses qui ont débuté en fin de soirée dernière devraientt se poursuivre jusqu’au milieu de la matinée. Un second front neigeux est probable dans l’après-midi. Si ce dernier devait se produire au moment où les axes routiers commencent à se gorger de véhicules, en raison de départs en vacances, la situation pourrait devenir à nouveau très difficile et paralyser la circulation.

Nouvelle pagaille en perspective ?

Des Mairies aux départements, en passant par l’Etat  tout le monde est sur le pied de guerre pour affronter des conditions météorologiques qui s’annoncent difficiles de vendredi à dimanche. De nombreuses dépressions sont prévues sur l’Ile de France, portées par une masse d’air « polaire » , flux de nord qui va se positionner sur le nord de la France. Samedi, le conflit de masse d’air entre une dépression en provenance de l’Atlantique, et l’air froid qui se sera installé par le nord, pourrait donner lieu à des conflits de masses d’airs et de fortes précipitations, principalement neigeuses.

Le sous-directeur de la circulation de la préfecture de police de Paris (PP), Olivier Paquette, estime que « pour cette nuit (ndlr : la nuit dernière), les services de Météo France sont un peu plus rassurants que ce qu’ils étaient ce matin (hier matin). Il y aura quand même quelques chutes de neige attendues sur la région Ile-de-France, de l’ordre de 1 à 3 cm. Le traitement des routes devrait suffire à gérer cette situation ». Il est tout de même conseillé à tous ceux qui voudraient prendre leurs véhicules, de se renseigner sur les derniers messages d’alertes de Météo France, et de circuler en priorité sur les grands axes routiers, qui sont traités en priorité.