Massy se remet à croire au maintien depuis sa victoire 9–3 dans la rencontre en retard contre Carcassonne le 02 février dernier, une victoire qui a « fait du bien », comme nous raconte Jean-Baptiste Di Martino, futur papa et 3/4 centre  du RCME.

  • Photo : Le joueur croit encore possible le maintien en Pro D2 (RCME)

Le RCME pointe toujours à la dernière place du classement de Pro D2, mais sur le terrain, les choses vont mieux pour nos rubgymen essonniens, revenus à trois points de Béziers, avant-dernier. D’autant que les Massicois pourraient bien compter 5 points de plus suite au recours déposé à la suite du match contre son concurrent pour le maintien, après une erreur manifeste d’arbitrage, une décision qui devait être rendue ce mercredi, reportée à une date ultérieure. En effet la LNR doit soit accorder la victoire aux Massicois, soit faire rejouer le match, une éventualité loin de ravir les Languedociens.

Malgré cette défaite fin janvier soumise à controverse contre les Bitérrois, ce samedi, c’est un autre match décisif  qui se profile contre son deuxième concurrent direct, Dax, 14ème et premier non-reléguable. Moins beaux esthétiquement, mais cruellement plus efficaces, les Essonniens ont toute les raisons d’y croire à nouveau. Parole à Jean-Baptiste Di Martino, arrière du RCME, auteur d’un essai ce weekend.

« On a encore une chance »

Essonne Info : Jean-Baptiste, comment va le groupe avant le match de samedi ?

Jean-Baptiste Di Martino : Bien. Très bien même, la victoire face à Carcassonne nous a revigoré. Bien, même après la défaite face à Albi. On a un calendrier qui nous permet d’espérer encore un peu. Et puis, il y ce match de samedi face à Dax, si on perd ça va être compliqué, mais si on gagne, on sait aussi qu’on a encore un chance.

Essonne Info : D’où vient ce changement, par rapport au début de saison ?

Jean-Baptiste Di Martino : On appris beaucoup de nos erreurs. On a gagné en concentration, en calme, en rigueur, pour gérer justement les bons moments qu’on peut avoir dans un match. A Carcassonne, on ne fait pas un bon match mais on est solide mais on finit par gagner le match. C’est surtout ça qui nous manquait.

Essonne Info : Il y avait une raison à cela ?

Jean-Baptiste Di Martino : Oui, on a mis du temps à adapter notre jeu à la Pro D2, même si à la maison, on a accroché tout le monde. Mais on n’avait pas encore ce sens du tueur pour tenir les matches. On a fait pas mal de video, pas mal de mise en place tactique pour corriger ça.

« Il faut gagner samedi pour continuer à espérer le maintien »

Essonne Info : Ça laisse quand même quelques regrets ?

Jean-Baptiste Di Martino : Si on ne se maintient pas… maintenant on a plus le choix de toute façon, faut plus calculer. On va continuer à travailler encore plus le côté stratégique, après on verra. C’est vrai que partout où l’on passe les gens ne comprennent pas notre place au classement. Contre Auch encore, on fait un match nul (9–9 le 12 Janvier), alors qu’on avait la victoire au bout.

Essonne Info : Il y a quand même des raisons d’y croire pour cette fin de saison ?

Jean-Baptiste Di Martino : La victoire contre Carcassonne nous a vraiment fait du bien. C’est vrai que ce serait dommage d’avoir des regrets à la fin de la saison. Déjà, il faut gagner samedi pour continuer à espérer le maintien. Tout le groupe en est conscient. En plus je vais être papa, je viens juste de l’annoncer au groupe.

Un match important pour l’avenir du RCME à ce niveau, mais comme dit l’adage, c’est au pied du mur que l’on reconnait le maçon. Les Massicois eux n’ont plus rien à perdre maintenant, une situation qui réussit souvent aux équipes placées dans ce genre de situations.

A 18h30 ce samedi dans leur enceinte de Jules Ladoumègue, les Massicois comptent sur votre soutien pour déplacer une nouvelle fois une montagne, avant le dernier tiers du championnat. Un exploit plus que jamais à leur portée.

Dix places seront à gagner sur Essonne Info dans la semaine.