Mark Watt prend 5-33 et l’Écosse inflige encore plus de misère aux Émirats arabes unis.

Mark Watt a remporté son premier match international d’un jour et a infligé aux EAU une nouvelle défaite cuisante contre l’Ecosse à Aberdeen.

Le gaucher avait déjà tourmenté l’équipe nationale une fois lors de cette tournée de la Coupe du monde de cricket de la Ligue 2, lorsqu’il avait pris quatre guichets lors du match d’ouverture.

Cette fois-ci, il a obtenu cinq verdicts pour 33, alors que les hôtes ont battu les EAU par 86 runs à Mannofield.

Ce résultat signifie que l’Écosse continue de se concentrer sur Oman, qui détient actuellement la tête du championnat, qui fait partie du processus de qualification pour la Coupe du monde 2023 en Inde.

Les trois premières équipes se qualifient automatiquement pour le tournoi mondial de l’année prochaine. Les quatre autres devront participer à une épreuve de repêchage de la dernière chance pour tenter de s’y rendre.

Compte tenu de la baisse de forme des EAU, leur place dans les qualifications est loin d’être assurée. L’équipe nationale a subi trois défaites consécutives en tournée jusqu’à présent.

Une de plus, contre les États-Unis mardi, permettrait aux Américains de les dépasser et de prendre la troisième place du classement.

« Aujourd’hui, nous avions une autre occasion de creuser l’écart, mais nous n’avons pas réussi à le faire », a déclaré le capitaine des EAU, Ahmed Raza.

« Nous avons une dernière chance et nous voulons être sûrs que… ». [one-point] écart demeure. »

Les lanceurs des Émirats arabes unis ont commencé la journée de belle manière, avec Kashif Daud qui a éliminé Craig Wallace avec la troisième balle qu’il a envoyée – et une balle après avoir été frappé pour six.

Lire aussi:  Le nouveau manager Christophe Galtier prévient les stars du PSG qu'il n'y aura pas de traitement spécial.

L’Ecosse bat les EAU par 64 runs – en images

Son partenaire de la nouvelle balle, Junaid Siddique, n’était pas moins fougueux et a éliminé l’autre ouvreur Kyle Coetzer peu après.

En vérité, l’effort de bowling ne s’est guère relâché par la suite. La batterie de spin, menée par l’exceptionnel Raza, a été encore plus probante. Raza a effectué 10 tours de battement avec son bras gauche et en a ramené deux pour 39. Basil Hameed en a pris deux pour 42 avec son jeu de spin off.

Et pourtant, le fait que l’Écosse ait été capable d’amasser 254 pour neuf dans leurs 50 overs a révélé un effort de terrain lamentable de la part de l’équipe visiteuse.

Des prises ont été ratées. Des balles ont été envoyées à la corde de la limite. Même Vriitya Aravind, le jeune prodige du cricket émirien, n’a pas eu de chance avec les gants.

Il a concédé neuf byes et a surtout manqué un stumping sur Matthew Cross, alors que le capitaine remplaçant de l’Écosse ne comptait que 26 points. Le gardien de l’Écosse a fait payer son homologue. Son équipe était à 111 contre 3 lorsque l’occasion a été manquée.

Au moment où Cross a réussi à quitter son poste pour 85, lancé par Rohan Mustafa avec deux balles à jouer, l’Écosse avait atteint 252 pour huit.

Lire aussi:  Le match pour le titre Bivol-Ramirez est un "moment historique" pour la boxe aux Émirats arabes unis.

C’était bien au-delà des possibilités de l’équipe en déplacement. Muhammad Waseem a d’abord suggéré que cela pourrait être faisable, apportant son excellence en T20 à un format dans lequel il a jusqu’à présent lutté.

Il a frappé deux six et deux quatre dans un début de course époustouflant, mais son tour de batte de 23 balles a été la seule brève lueur de promesse que les EAU ont montrée à la batte.

Match du Tri-Nations EAU – Etats-Unis – en images

Détruits pour la deuxième fois en l’espace de quatre jours par la jugeote de Watt et le rythme de Chris Sole, qui a pris deux wickets, ils ont capitulé à 168 en seulement 41 overs.

Seul Aravind, qui semblait avoir l’intention de corriger les erreurs de l’effort de terrain, a montré une certaine solidité. Le jeune gantier a réalisé 50 points, son deuxième demi-centenaire de la tournée.

« Nous devrions regarder ce garçon de 20 ans et voir comment il fait son travail », a déclaré Raza. « Nous avons des joueurs seniors dans nos rangs, et il est vraiment temps de lever la main et de faire une performance pour son équipe.

« Il nous reste un match à jouer, et c’est notre dernière chance de prendre deux points ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*