La maire de Viry-Châtillon envoie une lettre au maire de Ris-Orangis, en réponse à ses déclarations concernant la question des Roms dans le département.

L’interview que Stéphane Raffali a accordée à Essonne Info pour s’expliquer sur son traitement du dossier concernant la scolarisation des enfants roms (lire notre entretien), continue de faire couler de l’encre. Après Gabriel Amard, François Delapierre et les associations (lire notre article) c’est au tour de la maire de Viry-Châtillon, Simone Mathieu (PG) de répondre aux déclarations du maire de Ris-Orangis. C’est dans une lettre directement adressée à l’intéressé, que nous nous sommes procurés, que Simone Mathieu exprime son mécontentement. Ayant découvert « avec stupeur et indignation » ses propos, elle le renvoit sèchement dans les cordes :  « je ne peux accepter une telle mise en cause gratuite et diffamatoire de l’administration communale dont j’assume fièrement la responsabilité ».

Une invitation à discuter

Par ailleurs, la maire de Viry-Châtillon explique à Stéphane Raffali comment elle a géré la scolarisation des enfants roms. « Pour votre information la scolarisation des enfants roms à Viry-Châtillon n’a jamais posé de problème. Nous avons en effet une boussole : l’application scrupuleuse des lois de la République. » Elle ajoute : «  Si vous souhaitez réellement l’apaisement et non l’affrontement stérile que suggère cet entretien avec Essonne Info, je suis à votre disposition pour partager cette expérience. » L’invitation est donc lancée.