Durant deux semaines, Essonne Info vous propose de partir à la rencontre d’entreprises essonniennes. Découvrez à travers nos reportages la richesse et la diversité du tissu économique local. Aujourd’hui une plongée au coeur de la technologie de pointe du plateau de Saclay, avec le synchrotron Soleil.

  • Photo : les lignes de lumière sont orientées vers 24 lignes qui correspondent à autant de laboratoires (Mathieu Miannay/EI)

C’est un véritable bijou technologique, qui permet la production et l’exploitation de la lumière. Approcher à quelques pas de l’entrée du synchrotron donne déjà au curieux une image de cet outil hors norme. Un cylindre de la taille du Stade de France domine en effet le côté sud du plateau de Saclay, territoire qui regroupe une bonne partie des installations technologiques de pointe dans le pays.

Une visite de cette institution qui dépend du Centre d’étude atomique (CEA) et du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) permet de se rendre compte de la diversité des applications de la lumière produite par le biais de la portée à très haute vitesse d’électrons. C’est ce que l’on nomme l’accélération de particules.

En vidéo : Céline Lory, chargée des relations industrielles à Soleil, explique à Essonne Info le fonctionnement et l’utilisation de la lumière synchrotron, dans le cadre d’une visite sur les applications cosmétiques

Autour de l’accélérateur, vingt-quatre laboratoires reçoivent les faisceaux de lumière, qui servent ensuite à réaliser de multiples expérimentations, aussi bien dans les domaines de la science fondamentale que sur des recherches appliquées. Les rayonnements synchrotron produits à la suite de l’accélération sortent d’une exceptionnelle brillance. Ils sont modulables de l’infrarouge aux rayons X.

Les équipes de recherche exploitent ensuite cette lumière, appelée aussi « source blanche » pour leurs expériences, dans des domaines aussi larges que la chimie, la physique, la biologie, mais aussi la santé ou le patrimoine. Les matériaux sont étudiés au bénéfice de la recherche ou de l’industrie, par exemple pour tester les aliments de demain, nos prochains produits de beauté ou encore la médecine du futur.

Vous pourrez découvrir de l’intérieur le synchrotron Soliel, et rencontrer les chercheurs qui y travaillent, lors des visites d’entreprises qui seront réalisées en partenariat avec le Comité départemental du tourisme en Essonne (CDT) et la Chambre de commerce et d’industrie (CCIE) du 25 février au 10 mars, dans le cadre de l’opération Entr’Essonne.