L’équipe Sénior des Lions de Savigny-sur-Orge est toujours privée de terrain d’entraînement depuis le mois de septembre dernier. Le club de baseball prépare la future saison de Championnat Elite, tout à travaillant « à des solutions d’avenir » nous explique Philippe Denis, le président du club.

  • Photo : le désormais ex-terrain des Lions (JM/EI) 

Les Lions rugiront encore cette saison, tant bien que mal. L’équipe Sénior est toujours privée de terrain d’entrainement après que les voisins aient déposé une pétition à la mairie (lire notre dossier). « Le terrain servirait de parking au cas où il y aurait une piscine » raconte Philippe Denis, le président des Lions, contraint au système D depuis cette décision.

« On s’entraine sur les installations de clubs partenaires, on se débrouille un peu comme on peut. On est aussi en train de monter une installation au niveau du stade Robert Bobin, on travaille » explique le président « mais on sera bien présent en Championnat cette saison ». Seules les catégories jeunes peuvent encore bénéficier du terrain du parc des Sports, mais du côté des Lions on ne sait pas pour combien de temps encore. « Le but est de faire fonctionner les enfants le plus longtemps possible » se projette Philippe Denis, avant d’ajouter que « le plus important reste bien entendu de trouver des solutions d’avenir, ça reste le plus gros travail ».

La suite

Le club est assuré depuis le début du soutien de la fédération, et il pourrait jouer tous ses matches à l’extérieur par exemple si aucune solution n’est trouvée d’ici-là. Les Lions travaillent aussi de leur côté avec d’autres clubs du département afin de monter une structure, accompagné d’un éventuel centre de formation pour les jeunes. Des projets accélérés avec cette interdiction qui pourrait leur donner une nouvelle dimension à moyen terme.

« Pour l’instant on attend un rendez-vous à la Communauté d’agglomération » confie le président Denis, « Et on continue notre travail, même si ça demande beaucoup d’efforts ». Le club est aussi entré en contact avec le Conseil général, qui le soutient dans ses démarches. « Il y peu de solution. On essaie vraiment d’être proches du club, car on trouve la situation lamentable » raconte le député essonnien Michel Pouzol, conseiller général délégué en charge des sports du CG. « On essaie de faire en sorte qu’ils tiennent le coup en des terrains à leur dispositions, en attendant de trouver une solution » confie-t-il au sujet des moyens mis en oeuvre par le CG. La reprise d’un club est quelque chose qui est assez long à mettre en place et « on n’a pas la possiblité reprendre le club pour l’instant » explique Michel Pouzol.

Les Lions restent pour l’instant rattachés à la Commune de Savigny-sur-Orge, dans la débrouille, mais rugissent encore. C’est à Philippe Denis que revient ce dernier mot, comme une nouvelle devise pour les Lions: « On ne lâchera rien! » prévient-il, pour les plus grand plaisir des passionnés qui vivent autour de ce club.