Transport. Alors que le projet de tram-train fait l’objet depuis le début du mois de janvier d’une enquête publique auprès des riverains, de nombreuses questions se posent. Des débats prennent vie dans certaines communes traversées par le futur transport. En particulier à Epinay-sur-Orge et Morsang-sur-Orge.

  • Photo : Le Parc du Château de Morsang-sur-Orge qui pourrait voir passer le tram-train. (JL/EI)

Depuis le 7 janvier dernier, le projet de tram-train reliant Massy à Evry pour une durée moyenne de 38 minutes, est soumis à une enquête publique (lire notre article). L’enjeu est à la fois de promouvoir l’élaboration du tram-train, et d’entendre les avis des habitants des communes concernées. Si certaines villes comme Champlan et Savigny-sur-Orge ne veulent pas rester en marge de ce nouveau transport, d’autres municipalités émettent quelques réserves sur sa construction. Epinay-sur-Orge et Morsang-sur-Orge doivent ainsi intégrer le projet final, seulement, les communes et les habitants émettent des craintes. Les deux municipalités essonniennes ont conscience des retombées que ce nouveau transport pourrait leur apporter. A savoir une « plus-value » non négligeable pour Epinay, et un « désenclavement » pour Morsang. Pour autant force est de constater qu’un débat s’installe concernant le tracé précis de la future ligne.

Un parking au centre des discussions

A Epinay, si la globalité des Spinoliens attend depuis longtemps la réalisation d’un tel projet, la question du devenir du parking de la gare fait débat. Selon la municipalité le problème est dans le tracé de laligne, qui prévoit de traverser le parking des Rossays jouxtant la gare du RER C. Plus encore, la station de transport doit être aménagée à l’endroit même du parking. Cela pose un problème pour la municipalité car ce lieu de stationnement est très souvent saturé malgré sa grande capacité de 600 à 650 places. «  Le Stif prévoit de prendre en charge la réalisation d’un nouveau parking de 400 à 450 places, indique le directeur général adjoint à l’urbanisme Spinolien. De surcroît, il demande à ce que le lieu de stationnement devienne payant ». La pilule est un peu difficile à avaler pour les habitants qui ont droit à un parking gratuit depuis plus de trente ans. C’est aussi le cas pour la commune qui doit absolument retrouver le nombre d’emplacements de stationnement actuel pour pouvoir répondre à la demande des riverains. Enfin, la création de cette gare doit amener encore plus de monde et de facto plus de véhicules. Des pourparlers sont engagés entre la municipalité et le Stif pour trouver un arrangement, pour l’heure le Stif n’a encore apporté de précisions sur la question.

  •  Photo : Les 17 arrêts du Tram-train. (DR)

Le cas de conscience Morsaintois

Pour Morsang-sur-Orge, les stationnements alimentent également le débat. Certains habitants des résidences Saint-germain et des Tourelles, situées en contre bas de l’A6, regrettent la suppression de nombreuses places de stationnement sur les copropriétés se trouvant sur la parcours du tram-train. Néanmoins ce point n’est pas celui sur lequel s’étend la plupart des discussions sur place. Le principal problème réside dans le fait que le nouveau transport emprunte une voie restant à aménager le long de l’A6 de la sortie d’Epinay jusqu’à Grigny. Or, cela impliquerait pour le tram-train de passer par le parc du Château de Morsang.

Le Stif indique dans son projet qu’il serait épargné, mais le plan ne montre pas comment le projet s’intègre aux abords de ce site classé, et en particulier avec les parties du château inscrites à l’inventaire des monuments historiques. L’idée émise serait de « déclasser une partie du site pour la durée des travaux avant de la reclasser une fois la voie mise en service », selon la mairie. Toutefois, on précise sur place « faire très attention et suivre de près les intentions du Stif » concernant le trajet du transport, sachant que pour le moment rien n’a été approuvé.

Pour ces deux communes qui ne veulent pas rater le bon wagon du tram-train, les prochaines séances publiques concernant ce projet seront le lieu de débats houleux, et la concertation devrait se poursuivre.

A lire sur Essonne Info : Le tram arrive en Essonne