Aston Villa remporte sa première victoire de la saison alors qu’Everton est laissé pour compte.

Steven Gerrard a pris le dessus sur son ancien coéquipier anglais Frank Lampard et Aston Villa a battu Everton 2-1 pour sa première victoire de la nouvelle saison de Premier League.

Danny Ings a trouvé le chemin des filets à la 31e minute et le remplaçant Emiliano Buendia a semblé avoir scellé les points en inscrivant un deuxième but mérité à quatre minutes de la fin.

Everton a donné ses débuts à la nouvelle recrue défensive Conor Coady mais a semblé édenté en attaque jusqu’à ce que sa nouvelle recrue Amadou Onana force Lucas Digne à marquer contre son camp une minute plus tard et laisse Villa en suspens.

Gerrard s’est retrouvé confronté à des questions gênantes après la défaite contre Bournemouth le week-end dernier, mais Tyrone Mings, privé de son statut de capitaine et laissé sur le banc, a reçu un excellent accueil et ce résultat apportera un vent d’optimisme à Villa Park.

Après avoir évité de justesse la relégation la saison dernière, Everton a maintenant perdu ses deux premiers matches, même si la fin de la rencontre a permis de s’accrocher.

Villa répondait à l’accueil bruyant de ses supporters en démarrant sur les chapeaux de roue, mais ne parvenait pas à tester Jordan Pickford.

Coady, prêté par les Wolves cette semaine, entrait directement en action en organisant ses nouveaux partenaires défensifs et Everton résistait au premier barrage, aidé par l’arbitre Michael Oliver qui écartait les appels au penalty après que Vitalii Mykolenko se soit emparé du maillot de Matty Cash.

Oliver n’a pas non plus réagi lorsque Anthony Gordon est tombé en se tenant le visage après une remise de Mings.

Lire aussi:  L'Angleterre élimine l'Afrique du Sud pour 83 points et égalise la série d'ODI.

Gordon faisait de son mieux en tant qu’avant-centre de fortune, mais le besoin de renfort d’Everton en attaque n’était que trop évident.

Les visiteurs auraient pu avoir une bonne ouverture si Dwight McNeil n’avait pas fait une passe trop longue à Demarai Gray, et ils pensaient avoir pris l’avantage à la 24e minute lorsque James Tarkowski reprenait un corner de la tête et que Gordon le détournait.

Cependant, les célébrations d’Everton étaient rapidement étouffées par les acclamations des supporters locaux lorsque le drapeau du hors-jeu était correctement levé contre Gordon.

Sept minutes plus tard, l’impasse était rompue à l’autre bout du terrain grâce à une belle frappe d’Ings.

John McGinn a trouvé Ollie Watkins sur la droite avec une longue passe précise. Philippe Coutinho semblait mieux placé qu’Ings pour reprendre son ballon dans la surface, mais l’attaquant se détournait de son défenseur et enroulait un tir précis dans la lucarne.

La situation des blessés d’Everton s’est aggravée lorsque Abdoulaye Doucoure a dû être remplacé par Tom Davies.

Les deux équipes ont eu des occasions de but juste avant la mi-temps, mais Gray n’a pas pu contrôler un centre d’Alex Iwobi devant le but, tandis que la balle basse de Jacob Ramsey était juste devant Coutinho.

Everton se montrait plus menaçant au début de la seconde période et Gray obligeait Emiliano Martinez à effectuer son premier arrêt sur une frappe bien placée à l’entrée de la surface à la 53e minute.

Coutinho se blessait et était remplacé par Buendia, tandis que Lampard introduisait un attaquant dans son équipe à la 64e minute, Salomon Rondon entrant à la place de McNeil.

Lire aussi:  Golf : Hataoka termine 5ème au PGA féminin, 4 coups derrière la gagnante Chun

L’élan était de nouveau du côté de Villa, qui mettait la pression sur la défense d’Everton avec une série de raids dans la surface, dont un tir crocheté de Buendia qui déviait sur Coady avant d’être dégagé sur la ligne par Mykolenko.

Lampard faisait entrer son autre recrue de la semaine, le jeune milieu de terrain belge Onana, pour les 10 dernières minutes en compagnie de Dele Alli.

Mais Villa avait le vent en poupe et Buendia créait et marquait son deuxième but, en jouant un une-deux avec Watkins avant de marquer.

C’est ce qui semblait se passer, mais Onana donnait aux fans d’Everton une raison de s’encourager en fin de match.

En plus d’être à l’origine du but – un moment que l’ancien défenseur d’Everton Digne ne voudra pas revoir – le milieu de terrain a causé des problèmes et aurait pu marquer le but de l’égalisation si Calum Chambers ne s’était pas interposé juste après son retour sur le banc, tandis que Gordon a également vu son tir repoussé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*