Politique. Opération déneigement pour le président du Conseil Général de l’Essonne Jérôme Guedj lundi matin, qui a accompagné ses équipes de salage sur les routes… et dans les dépôts de bus.

  • Photo : La saleuse du Conseil Général a libéré le dépôt de bus de Marcoussis. (CG91)

C’est à 5h lundi matin que le président du Conseil Général de l’Essonne Jérôme Guedj a rejoint l’Unité Technique Départementale de Lisses pour une mission très spéciale : dégager les routes enneigées pour les rendre praticables. Mission accomplie puisque les 220 agents et leurs 35 saleuses ont pu dégager près de 1 400 km de voirie. Les conditions de circulation étaient donc relativement bonnes ce matin en Essonne, même si les transports scolaires ont été interdits par mesure de sécurité.

Les dépôts de Marcoussis et de Draveil n’avaient pas été déneigés

Pourtant, si certains ont pensé à dégager les routes, d’autres n’ont pas anticipé les chutes de neige bloquant la sortie des dépôts de bus ce matin. Le dépôt de Marcoussis géré par Veolia Transdev et celui de Draveil géré par Kéolis étaient totalement hors d’usage et les conducteurs avaient déjà exercé leur droit de retrait. C’est finalement une déneigeuse-saleuse du Conseil Général de l’Essonne qui a dégagé la route de manière à ce que le service puisse reprendre.

Jérôme Guedj n’a pas caché son mécontentement face à la négligence des opérateurs privés de transport public. « Ca m’énerve cette histoire de dépôt bloqué par la neige alors qu’on a dégagé les routes », a-t-il déclaré sur Twitter (lire l’article de Rue89).