Société. Une ferme agricole et artisanale d’un nouveau genre ouvrira ses portes fin 2013, en Essonne. Installée à La Lendemaine dans le village des Molières, la structure accueillera vingt-quatre adultes atteints d’autismes ou de trouble apparentés, et permettra la création de 48 emplois.

  • Photo : plantation du premier arbre de la ferme en juillet dernier, en présence de Jérôme Guedj, Président (PS) du Conseil général de l’Essonne et de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée chargée des personnes handicapées. (DR)

Le projet initié par l’Association Sauge (Solidarité Autisme Gestion) s’étendra sur sept hectares, pour accueillir en internat vingt-quatre adultes atteint d’autisme ou autres troubles envahissants du développement (TED). Au sein d’un « habitat de type familial construit en Haute Qualité Environnementale », les résidents pourront ainsi mener une vie sociale et professionnelle normale, en bénéficiant notamment d’une « micro-formation professionnelle ».

De l’horticulture aux soins des animaux, accompagnés d’activités artistiques et sportives, les habitants de la ferme accéderont « à un accomplissement d’adultes heureux et motivés par leur activité, et socialement reconnus ». « Si modestes soient les moyens de ces personnes – qui ont besoin d’assistance pour la plupart des gestes de la vie quotidienne – ils doivent être valorisés, ciblés sur des objectifs, et déboucher sur des activités significatives », explique les responsables du projet.

Pour les accompagner dans leur vie quotidienne, la ferme agricole et artisanale devrait embaucher 48 personnes, choisies pour leurs compétences techniques et sensibilisées aux contacts des personnes atteint d’autismes.