Société. Les représentants de la communauté catholique du département lancent une campagne pour répondre aux problèmes de logement. La situation est critique selon l’évêque d’Evry-Corbeil Michel Dubost.


  • Photo : Monseigneur Michel Dubost appelle à une prise de conscience générale sur la question du logement. (JM/EI)

« Le mal-logement a de multiples visages, les appartements insalubres, les bidonvilles de nos frères roms, et maintenant on commence à voir des tentes en forêt de Sénart » . Laurent Lurton, le délégué département du Secours Catholique, dresse un constat accablant de la situation (lire notre dossier sur l’hébergement d’urgence). En Essonne, « la crise du logement va s’aggraver » , à en croire Michel Dubost, l’évêque du diocèse d’Evry-Corbeil.

C’est pour d’abord tirer un signal d’alarme que les catholiques du département entament une campagne sur la thématique du mal-logement. Ils entendent faire prendre conscience au grand public de l’urgence, et notamment convaincre de la nécessité de construire des logements sociaux. « Nous souhaitons sensibiliser les personnes qui refusent par exemple de voir construire des HLM à côté de chez eux » précise Michel Dubost.

Le Secours catholique mobilise ses ressources durant l’hiver pour tenter de répondre aux situations difficiles, tandis qu’une congrégation présente dans le département, la société Saint-Vincent-de-Paul, gère deux centres d’accueil à proximité de l’aéroport d’Orly, « pour palier l’urgence » selon son représentant local, Guillaume Chapdelaine. La campagne contre le mal-logement se poursuivra dans les prochains mois, à destination des institutions et collectivités, mais aussi au travers d’actions de terrain.