Politique. La ministre de l’égalité des territoires et du logement était en déplacement en Essonne ce vendredi. A Brétigny-sur-Orge, Cécile Duflot a annoncé le lancement du label national EcoQuartier.

  • Photo : l’écoquartier de Brétigny. (DR)

A Ris-Orangis puis à Brétigny-sur-Orge, la ministre est venue constater l’avancée des chantiers des deux futurs EcoQuartiers, les Docks de Ris et le quartier Clauses-Bois Badeau. « Grâce à ces bâtiments sobres, des productions locales d’énergies renouvelables et un effort de recyclage, ces quartiers limitent leur empreinte carbone et font fructifier une écologie urbaine bénéfique à la biodiversité » a rappelé Cécile Duflot devant un parterre d’élus et de représentants d’associations. « L’objectif c’est aussi la qualité de vie en ville, la présence d’espace de nature, la proximité des espaces publics, les circulations douces, c’est penser une ville agréable à vivre  ». Voilà ce à quoi devrait ressembler « la ville de demain », « la ville durable », selon les mots de la ministre.

C’est donc sur le chantier du quartier Clauses-Bois Badeau, proche de la gare de Brétigny, que Cécile Duflot a annoncé le lancement du label national EcoQuartier, « véritable instrument de transition écologique vers la ville durable ». Cette nouvelle labellisation devrait permettre d’encourager et d’accompagner les collectivités en valorisant les projets d’aménagement et d’urbanisme durables en France. « A travers le soutien aux EcoQuartiers et la consolidation d’une démarche nationale, c’est un changement d’époque que je veux encourager pour l’urbanisme et l’aménagement » a insisté la ministre.

Initiée en 2008, la démarche nationale ÉcoQuartier a vite suscité l’engouement des collectivités. Ce label vient donc achever une phase d’expérimentation de quatre ans plutôt concluante. « Vient maintenant le moment du développement, de la multiplication de ces démarques sur l’ensemble du territoire » a annoncé la ministre. Aujourd’hui, 186 projets sont en phase opérationnelle, soit plus de 133 000 logements dont 31% de logements sociaux.