Ahmed Raza exige mieux après le fléchissement des EAU contre l’Écosse.

Ahmed Raza a imploré les batteurs des EAU de s’approprier le retour aux affaires après leur défaite de 64-runs contre l’Ecosse à Aberdeen mercredi.

L’équipe nationale s’est effondrée contre le rythme de Chris Sole et le spin gauche de Mark Watt dans le match d’ouverture de la Coupe du monde de cricket de la Ligue 2.

Ils ont été éliminés avec plus de huit overs à jouer, marquant le dernier d’une série de mauvais départs de tournées.

L’équipe nationale a perdu le premier match de cinq des six séries tri-nations qu’elle a disputées jusqu’à présent dans la compétition, et Raza estime que ce n’est pas suffisant.

« Si vous voulez chercher des excuses, vous pouvez en donner tellement », a déclaré Raza, le capitaine des EAU.

« Ce sont des guichets différents. Nous ne jouons pas à domicile. Mais nous ne devons pas du tout regarder cela. Nous avons fait une bonne tournée, donc nous ne pouvons pas nous trouver d’excuses.

« Nous voulons bien commencer les séries. On ne veut pas se mettre dans une position où l’on court après la série. Maintenant nous sommes menés 1-0 avec trois matchs à jouer. »

L’équipe nationale affrontera les États-Unis sur le même terrain jeudi, sachant que les points sont cruciaux s’ils veulent maintenir leur position dans les trois premiers du tableau.

« Nous ne voulons pas nous battre pour la troisième place, car nous pensons avoir joué un assez bon cricket pour viser la deuxième, voire la première place », a déclaré Raza.

« Ce groupe est ensemble depuis deux ans maintenant, donc le message est simple. Les batteurs doivent s’approprier le jeu.

Lire aussi:  Ons Jabeur s'engage à gagner un Grand Chelem après la déception de la finale de Wimbledon.

« Nous ne pouvons pas être tous dehors avec huit overs à faire et 60 runs à obtenir. C’est une promenade dans le parc si vous avez des guichets en main. »

Rohan Mustafa, le lanceur des EAU, célèbre la victoire de Chris Greaves. Peter Della Penna / Cricket Scotland

Les EAU ont dû résister à une attaque fulgurante de l’Ecosse en début de match.

Kyle Coetzer, l’ancien capitaine écossais et un local d’Aberdeen, a propulsé les quatre premières balles de la journée vers la corde de la limite.

Après deux overs, l’équipe locale était à 26 sans perte, semblant poser les bases d’un énorme total.

Craig Wallace, l’autre ouvreur, a frappé un six sur Sabir Ali dans un jardin voisin.

Le propriétaire de la maison est allé chercher la balle et l’a renvoyée. Il a ensuite dit qu’il partait travailler et que si d’autres balles devaient être récupérées, ils étaient invités à escalader le mur pour le faire.

Grâce à l’excellence de Zahoor Khan, les dégâts ont été limités. Tout d’abord, le plus ancien lanceur des Émirats arabes unis a réduit le nombre de points marqués, puis il a également fait des percées dans les guichets.

Sabir, le seamer gaucher qui faisait ses débuts avec les EAU, a profité du contrôle de Zahoor à l’autre bout du terrain, avec les guichets de Coetzer et Chris McBride.

De 52 pour aucune perte, les hôtes sont rapidement passés à 79 pour trois. Calum MacLeod a jeté l’ancre en faisant 76 en 88 balles, avant de devenir l’une des quatre victimes de Zahoor.

Lire aussi:  Sumo : le COVID met fin à la série d'Ironman de Tamawashi, mais la JSA fera une exception.

Le total de 262 de l’Écosse était bien en deçà de ce qu’ils auraient pu espérer compte tenu de leur départ rapide.

Au début, les EAU ont eu du mal à faire face au feu de Sole, le lanceur le plus rapide de l’équipe locale.

Il a fait attraper Muhammad Waseem par MacLeod en deuxième position, puis a fait passer Vriitya Aravind derrière Matt Cross.

Il a eu la totalité du top 3 des EAU peu après, lorsque Chirag Suri a pris le même chemin qu’Aravind.

L’équipe nationale a eu de la chance que des blessures graves ne soient pas ajoutées à l’insulte. Sole a frappé deux fois CP Rizwan avec des coups répugnants sur le casque.

Le premier coup était si violent que Sole a fini par faire appel pour avoir été attrapé et joué au bowling car la balle a rebondi jusqu’à lui.

Rizwan s’est battu vaillamment, pour tomber doucement à 32 lorsqu’il a attrapé la balle à la jambe fine de Michael Leask.

Rohan Mustafa, et ce n’est pas la première fois dans un passé récent, a été laissé à lui-même pour tenter d’assembler un total gagnant alors que ceux qui l’entouraient partaient.

Le joueur polyvalent a atteint 65 points en 102 balles, mais il n’avait plus de partenaires et les EAU ont été battus pour 198. Watt a complété la déroute, en prenant quatre balles pour 30.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*