POLITIQUE > L’événement s’est produit hier soir en mairie de Corbeil-Essonnes. L’équipe du maire sortant (UMP) Jean-Pierre Bechter a remis les clés de la ville à ceux qui vont gérer dès aujourd’hui la vie de la commune. Une délégation spéciale, nommée par le préfet, prend en charge à partir de maintenant la gestion quotidienne de la ville, avec en ligne de mire, les élections municipales du 5 décembre prochain. Du côté des candidats, l’heure est à la préparation de la campagne.

Photo : marché de Corbeil, dimanche 3 octobre

Cela aurait pu passer inaperçu, mais le processus électoral de Corbeil-Essonnes a bien débuté. Comme nous vous l’indiquions dans nos précédentes éditions, la ville s’apprête à vivre ses troisièmes élections municipales en 2 ans et demi. Concrètement, la délégation spéciale conduira les affaires courantes de la ville, et aura en charge l’organisation des élections de décembre prochain. Elle pourra ainsi mobiliser les services municipaux, dans le cadre de leurs missions, pour mener à bien la tenue de ce scrutin. Au lendemain du premier Conseil Municipal de la prochaine mandature, elle rendra les clés de la mairie à la nouvelle équipe qui sortira des urnes.

Pour le moment, deux listes se dessinent pour se présenter face aux électeurs. Cependant, rien n’indique qu’une liste supplémentaire ne se monte pas, avec 43 colistiers, pour entrer dans la bataille qui va opposer M. Bechter à M. Piriou. Le doute persiste toujours quant à la position de l’ex-adjointe (Modem) Nathalie Boulay-Laurent.

Gauche et droite, à chacun son union

Le maire sortant, dont l’élection vient d’être invalidée par le Conseil d’Etat, conduira donc une liste de rassemblement de la droite corbeil-essonnoise, avec en queue de liste Serge Dassault, l’ancien maire qui ne repart pas en campagne en temps que tête de liste. A noter, le retour de Jean-Michel Fritz dans le giron de Messieurs Bechter et Dassault. L’ex-adjoint, qui avait conduit sa propre liste en 2009, figurera en troisième position.

A gauche, la dynamique d’union semble prendre. Mercredi soir, devant 200 personnes, l’ensemble des forces politiques d’opposition de la ville ont inauguré en centre-ville ce qui sera leur local de campagne. Sont intervenus Jacques Picard (Verts), Carlos Da Silva (PS), et Bruno Piriou (PCF), qui conduira la liste. Ce dernier a tenu à souligner la volonté partagée de « mener cette campagne ensemble ».

Le premier tour des élections muncipales se déroulera le dimanche 5 décembre. Dans le cas où plus de deux listes se présentent, un second tour pourrait être organisé la semaine suivante, le 12 décembre.