Pourquoi FIFA 23 est intouchable malgré le retrait de la licence pour la concurrence

FIFA 23 sera le dernier volet de FIFA sous des noms établis. Pourtant, EA n’a pas à se soucier de la concurrence. Nous vous expliquons pourquoi.

Vancouver, Canada – Avec FIFA 23, EA entame effectivement la 31e édition de sa série de simulations de football. Cependant, le nouveau volet de FIFA marque également l’adieu à cette saga de jeux vidéo. EA a cédé la licence des droits d’appellation. Non seulement cela, mais les fans se plaignent depuis des années des mêmes problèmes dans le jeu. Même si EA ne s’y attaque pas, ils restent le nec plus ultra dans le ciel des jeux vidéo de football. Nous vous montrons pourquoi la série FIFA restera incontestée au sommet.

Nom du jeu FIFA 23
Release (date de première publication) 29 septembre
Publisher (éditeur) Electronic Arts
Série FIFA
Plates-formes PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S, PC, Google Stadia
Développeur EA Sports
Genre Simulation de football

FIFA 23 : Le dernier FIFA de tous les temps – EA Sports FC lance son nouveau concurrent

EA perd les droits sur le nomEnvie d’une partie de FIFA ? Même si cette phrase perdra bientôt sa pertinence, elle restera sans doute dans toutes les bouches. Comme on l’a appris en mars de cette année, la série FIFA va se débarrasser de son nom prestigieux. EA a cédé les droits d’appellation à la fédération FIFA. EA n’était légitimement pas prêt à payer le milliard d’euros demandé pour l’utilisation du nom FIFA.

Au lieu de FIFA 24, ce sera donc EA Sports FC. Même si ce nom ne déborde pas d’imagination, EA ne devrait pas perdre sa présence parmi les jeux vidéo de football. Néanmoins, la FIFA elle-même travaillerait sur un produit concurrent. Nous vous montrons ce qu’il en est de l’EA Sports FC.

Lire aussi:  50 millions de joueurs en deux semaines : Fall Guys fait son méga come-back

FIFA 23 : Négligence du mode carrière et des clubs pro – Pay to Win omniprésent et pourtant PES et UFL n’ont aucune chance

EA satisfait peu de souhaits: EA poursuit depuis des années sa politique de sorties annuelles avec la série FIFA. Après la publication des premières bandes-annonces des différents modes de jeu, force est de constater que les fans de Pro Clubs ou du mode carrière restent une fois de plus sur leur faim.

Ainsi, le mode Pro Clubs ne supportera pas le crossplay et le mode Carrière n’aura toujours pas de fonctionnalités en ligne. Même si la communauté FIFA est déçue et presque amère, l’eFootball de Konami, anciennement PES, et la nouvelle étoile au firmament du football, UFL, ne sont pas des alternatives.

Pierre tombale EA Sports Cimetière PES UFL

Konami a fait le saut qu’EA réclamait depuis des années. Pro Evolution Soccer et les sorties annuelles ont été enterrées. L’eFootball free-to-play a été lancé. Si le jeu n’avait pas été un festival de bugs à sa sortie, il aurait pu devenir un concurrent sérieux.

UFL est également un titre free-to-play. Cependant, l’intérêt pour la future simulation de football semble s’être fortement émoussé. De nouvelles vidéos de gameplay d’UFL atteignent à peine 50 000 vues sur YouTube. Mais à quoi tient le fait qu’EA et FIFA 23 soient imbattables ?

FIFA 23 : Ultimate Team est l’aimant à joueurs – Aucune imitation n’arrive à la cheville de l’original

FUT est le meilleurQuel mode génère le plus de revenus ? Quel mode attire le plus de joueurs ? Dans les deux cas, la réponse est Ultimate Team. Avec le mode « cartes à collectionner », EA a fait un choix judicieux. La fascination de rassembler tous ses joueurs préférés dans son équipe perdure même après plus de dix ans.

Lire aussi:  Star Wars Knights of the Old Republic - Remake reporté sine die

Konami a déjà essayé de copier FUT et UFL semble avoir des projets similaires. Mais EA gardera toujours le dessus dans ce domaine. Qui voudrait jouer à une copie quand on peut avoir l’original bien développé ? Sur ce point au moins, il faut clairement reconnaître à EA que le mode FUT est imbattable. Le fait de consacrer presque toutes les ressources à Ultimate Team et de négliger les autres modes se paie à la fin de la journée par une domination exclusive du marché.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*