Moeen Ali craint que le cricket ODI perde de sa pertinence en raison d’un calendrier  » insoutenable « .

Le joueur anglais Moeen Ali a prévenu que d’autres joueurs pourraient suivre l’exemple de son coéquipier Ben Stokes en abandonnant les matches internationaux d’un jour et que le format pourrait devenir complètement obsolète si rien n’est fait pour améliorer le calendrier trépidant du jeu.

Stokes, le capitaine de l’équipe d’Angleterre, a annoncé sa retraite surprise du cricket à l’âge de 31 ans le mois dernier, citant un calendrier « insoutenable » qui a été mis à rude épreuve par l’émergence des ligues Twenty20 basées sur des franchises.

L’insistance du Conseil international du cricket (ICC) à organiser un événement mondial par an a encore alourdi cette charge de travail.

« Pour le moment, ce n’est pas viable, à mon avis », a déclaré Moeen en marge de The Hundred, où il dirige Birmingham Phoenix. « Il faut faire quelque chose parce que je crains de perdre le format 50-over dans quelques années parce que c’est presque comme le long, ennuyeux. Vous avez les T20, vous avez les Test-matches, qui sont formidables, et puis les 50 overs sont juste au milieu – on n’y accorde aucune importance pour le moment. »

D’autres joueurs anglais, tels que Jos Buttler et Joe Root, ont également fait part de leurs inquiétudes concernant le calendrier, tandis que le spinner indien Ravichandran Ashwin a remis en question la pertinence du format.

« Le cricket international dans les trois formats est de loin le meilleur cricket à jouer », a ajouté Moeen, qui a quitté le test cricket l’année dernière. « Mais je m’inquiète du fait qu’il y a tellement de tournois que les joueurs prennent davantage leur retraite maintenant – et vous en verrez davantage bientôt – à cause du chevauchement des calendriers. »

Lire aussi:  La famille Glazer envisage de vendre sa participation dans Manchester United - rapports

L’ICC a déclaré cette semaine qu’elle espérait conserver les joueurs de tous les formats du sport malgré les critiques croissantes, le directeur général Geoff Allardice soulignant que la plupart des joueurs avaient toujours l’ambition de participer aux Coupes du monde et aux événements de l’ICC.

Bien qu’il soit un grand fan des Cent et qu’il y participe à nouveau cette année, l’homme de 35 ans se demande si davantage de joueurs vont « tourner le dos » au format le plus long du jeu.

Il a admis : « Si vous êtes un jeune joueur en devenir, il y a tellement d’argent à gagner en dehors du cricket international, que vous vous dites presque ‘je ne suis pas trop inquiet’ parce qu’en termes d’argent, vous perdez cette faim et je pense que vous perdez cette chose pour le Test cricket, qui est le sommet absolu.

« Il y a tellement de bons joueurs qui pourraient facilement faire demi-tour et tourner un peu le dos au test cricket, sans tourner le dos mais sans s’inquiéter de devoir jouer au test cricket. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*