Politique. Ce week-end se déroulait le congrès départemental du PS 91. A une semaine du rassemblement de Toulouse, les socialistes du département ont choisi de reconduire Carlos Da Silva dans ses fonctions de secrétaire fédéral, puisqu’il sera seul candidat à sa succession. 

  • Photo : Carlos Da Silva conduira le PS essonnien jusqu’aux prochaines échéances locales. (DM/EI)

Le scrutin interne au Parti Socialiste du 15 novembre prochain sera sans suspens en Essonne. Seul candidat à sa succession, Carlos Da Silva y sera de nouveau désigné secrétaire départemental. En 2008, lors du congrès de Reims, il est élu par les militants représentant de la fédération du PS. En quatre ans, le parti a conquis tous les échelons du pouvoir. Après la victoire des élections régionales de 2010, puis la conquête du Sénat en 2011 et de l’Assemblée nationale en 2012, et surtout le choix du nouveau président de la République François Hollande, le PS se met en dynamique pour les prochaines élections municipales, prévues en 2014.

Seul candidat, Carlos Da Silva tiendra les rênes de la fédération jusqu’en 2015 ou 1016, date du prochain congrès. Après un vote sur les motions qui a vu en Essonne la percée de l’aile gauche du parti (lire notre article), avec des représentants locaux de premier choix comme Jérôme Guedj ou Julien Dray, ces derniers ont choisi de ne pas présenter un candidat face à Carlos Da Silva. Interrogé par Essonne Info, l’intéressé y voit « une marque de confiance importante » et assure que cela n’est le fruit « d’aucune négociation de couloirs » , même si plusieurs noms étaient évoqués pour l’affronter lors de ce vote. Il considère plutôt que cela est le résultat d’un « travail en bonne intelligence avec toutes les composantes du PS » réalisé jusque maintenant dans le département.