Transport. Ce mardi a été inauguré le pôle multimodal de Massy qui a ouvert progressivement depuis le début de l’année, près de quatre ans après le début des travaux. La fin d’un travail de longue date marqué par de nombreux retards.

  • Photo : beaucoup de monde pour l’ouverture officielle de la nouvelle passerelle de la gare RER de Massy-Palaiseau. (© QB/EI)

C’est peu après l’arrivée de la nouvelle rame du RER C en gare de Massy-Palaiseau qu’à été inauguré le pôle mutlimodal de Massy. Plus de deux cents personnes étaient réunis pour l’occasion sur la passerelle de 240 mètres baptisée « le Lien », véritable colonne vertébral du projet. Cet ouvrage réalisé par plusieurs architectes offre un accès direct aux deux lignes de RER, vingt et une lignes de bus et à la gare Massy-TGV, faisant du Pôle de Massy le premier pôle multimodal d’Ile de France en dehors des grandes gares parisiennes. Il permet un accès rapide aux communes de la Communauté d’agglomération Europ’Essonne, partenaire du projet, ainsi qu’au centre de Paris et aux aéroports d’Orly et Roissy. Aujourd’hui, c’est près de 50 000 voyageurs qui empruntent chaque jour ce nouveau pôle.

« Un travail de longue date »

L’inauguration s’est déroulée en présence notamment de Michel Fuzeau, préfet de l’Essonne, Jérôme Guedj, député et président du conseil général de l’Essonne, et de Vincent Delahaye, sénateur maire de Massy. Pour ce dernier, ce pôle est « le fruit d’un travail de longue date que je poursuis depuis dix-sept ans ». C’est son prédécesseur, Claude Germon, qui avait lancé l’idée il y’a vingt-cinq ans au moment de la validation de l’implantation de la gare TGV à Massy. C’est seulement en 2007 qu’ont débuté les travaux. Ils dureront quatre ans et couteront pas moins de 68 millions d’euros, financés à 62% par le conseil général de l’Essonne et par la Région Ile de France. « Cette inauguration, c’est surtout la fin d’un chantier long et complexe, en référence aux retards enregistrés quant à l’ouverture de la passerelle principale » rappelle Jérôme Guedj, « mais tout cela est derrière nous désormais ». D’autres projets d’envergures destinés à densifier le réseau de transports essonnien sont en cours comme le Grand Paris ou le tram-train qui devrait relier Massy à Evry d’ici 2018. « Notre travail c’est de faire communiquer les trois pôles que sont Massy-Saclay, Orly et Evry-Corbeil » conclut le Président du conseil général.

  • Photo : du Sénateur-maire de Massy au Président du Conseil général de l’Essonne, les officielles étaient bien évidement de la partie. (© QB/EI)