Erling Haaland : Je veux devenir encore meilleur à Manchester City

Erling Haaland a révélé qu’il a rejoint Manchester City avec l’intention de passer au niveau supérieur.

Le joueur de 22 ans, qui a quitté le Borussia Dortmund pour 51 millions de livres sterling (62 millions de dollars) cet été, est déjà l’une des figures de proue du football, mais il pense qu’il peut encore progresser sous la direction de Pep Guardiola.

City débute sa campagne de Premier League à West Ham dimanche, et Haaland aura à cœur de jouer un rôle.

« Pour moi, en tant qu’attaquant, c’était un peu comme la façon dont je pouvais livrer sur le terrain et c’était à propos de mon sentiment, comment je peux livrer de la meilleure façon possible et développer plus parce que je n’ai encore que 22 ans », a déclaré l’international norvégien à Sky Sports.

« L’équipe ici va être très bonne. Je peux m’améliorer dans tous les domaines.

« Au final, c’est comment tu te sens. C’est comme beaucoup de choses, si tu veux un nouveau travail, comment tu te sens et c’est comme ça que je me suis senti. »

Haaland pourrait trouver la vie différente de la Bundesliga où il n’y a jamais que deux équipes qui se disputent le titre – bien que City et Liverpool soient les grands favoris pour se disputer un autre trophée de Premier League.

Cependant, la Premier League est beaucoup plus compétitive dans toutes les divisions et Haaland se réjouit de ce défi.

« J’ai hâte de voir les stades et de sentir l’atmosphère et la rivalité », a-t-il ajouté.

« Nous contre eux, les fans les uns contre les autres, c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Il y a aussi la sensation du jeu.

Lire aussi:  Tennis : Naomi Osaka remporte une bataille difficile au 1er tour de son tournoi de retour.

« Ça va être dur, c’est sûr, et c’est ce qui fait le charme de la Premier League, c’est une belle compétition acharnée et c’est pour ça que c’est le championnat le plus populaire au monde. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*