Économie. Ce lundi, la chambre de commerce et de l’industrie (CCI) de l’Essonne organisait sa traditionnelle rentrée économique du mois de septembre pour donner le ton de l’année à venir. Une première pour Philippe Lavialle, élu président le 2 juillet dernier par l’ensemble des élus de la CCI Essonne.


  • Photo : la CCI faisait sa rentrée lundi soir dans ses locaux d’Evry. (DR/CCI)

Deux cent entreprises participaient ce lundi à la rentrée économique de la CCI Essonne, soit près de 31 000 salariés représentés. Un premier exercice réussi pour Philippe Lavialle, fraîchement élu à la succession de Thomas Chaudron. Le nouveau président de la CCIE a tiré un bilan plutôt positif sur la situation du département, malgré le contexte de crise actuel. « L’Essonne s’en sort mieux que les autres départements grâce à une dynamique économique importante et à des entreprises innovantes ». Philippe Lavialle a souhaité lancé un appel aux entrepreneurs et aux créateurs d’entreprises Essonniens pour que la CCI devienne leur « premier réflexe » . Le président de la CCI Essonne a ainsi lancé la campagne de communication intitulée « Entreprises, ayez le réflexe CCI » pour devenir « un acteur de proximité pour accompagner l’économie essonnienne dans ses défis ».

Les opportunités de l’économie essonnienne

Plusieurs projets en cours dans le département pourraient devenir de véritables atouts pour l’économie essonnienne. C’est le cas du projet du Grand Stade de Rugby d’Evry-Ris-Orangis, « terreau fertile pour le développement touristique et économique de l’Essonne » rappelle Philippe Lavialle. Autre chantier de taille, le développement du plateau de Saclay dans le cadre du projet du Grand Paris. La CCI Essonne s’est fixée un objectif, « identifier les entreprises à fort potentiel sur Paris-Saclay pour développer l’innovation ». La fermeture de la base aérienne 217, également évoquée, pourrait aussi bien devenir un des atouts de l’économie du territoire pour les années à venir.