Social. Depuis la rentrée des classes, le scénario s’est répété plusieurs fois aux quatre coins du département. Ce jeudi matin, des parents d’élèves ont occupé la maternelle Champ-Dolent à Saint-Germain-les-Corbeil pour réclamer le recomptage des effectifs et l’ouverture d’une cinquième classe.

  • Photo (archive) : mobilisation des parents et des professeurs en février, devant la préfecture de l’Essonne. (© DM/EI)

Les banderoles étaient de sortie ce jeudi matin à l’ouverture de la maternelle Champ-Dolent qui compte 126 enfants inscrits. Problème, l’inspection académique, qui était venue faire le traditionnel comptage des effectifs lundi après-midi, a oublié neuf enfants. « Faire un comptage un après-midi en maternelle, quand on sait que certains enfants de petites sections restent chez eux pour faire la sieste, c’est une faute professionnelle », dénonce M. Dubois, administrateur de la FCPE91. Ainsi, avec 117 inscrits au lieu des 126, la maternelle ne pouvait prétendre à l’ouverture d’une cinquième classe aux yeux de l’inspection académique. Furieux, les parents d’élèves ont décidé de passer à l’action ce jeudi matin pour réclamer un recomptage des effectifs. Ils n’auront eu qu’à attendre le milieu de la journée avant que l’inspection académique autorise finalement l’ouverture de la cinquième classe, sans même venir recompter les effectifs. « C’est assez étonnant », note M. Dubois, « ça prouve qu’il y a quand même plus d’écoute aujourd’hui que lors des années précédentes ».