Social. Trois jours après l’école maternelle Jean-Ferrat de Longpont-sur-Orge, c’est au tour de l’école élémentaire Anatole-France de Saulx-les-Chartreux d’être occupée par des parents d’élèves mécontents.

  • Photo : des parents d’élèves occupaient aujourd’hui la cour de l’école Anatole-France de Saulx-les-Chartreux. (DR)

Tôt ce matin, plusieurs parents d’élèves ont occupé la cour de l’école Anatole-France pour réclamer l’ouverture d’une quinzième classe. « On a les effectifs pour ouvrir cette classe mais l’inspection nous dit qu’on a le temps », s’étonne Laurence Dene Auffret, adjointe au maire de Saulx-les-Chartreux.

Tout part d’une erreur, volontaire semble-t-il, dans le comptage des effectifs fait par l’inspectrice de secteur le jour de la rentrée. « Le comptage qui a été fait mardi n’était pas conforme à la règle mathématique de l’Education nationale », raconte Nadège Carré, secrétaire adjointe à la FCPE. Cette règle mathématique fixe un seuil de 386 élèves pour l’ouverture d’une quinzième classe. « Nous avons atteint ce seuil puisque nous avons 386 inscrits. Or, trois élèves ne pouvaient être présents le jour de la rentrée, du coup l’académie a enregistré 383 élèves et nous a refusé notre quinzième classe », explique Nadège Carré.

Une ouverture de classe qui urge puisque cette école doit accueillir deux élèves supplémentaires dès la semaine prochaine, avec l’ouverture d’une aire d’accueil pour les gens du voyage. Une délégation doit être reçue à l’inspection académique en début d’après-midi. En cas d’avis défavorable, une réunion est prévue ce vendredi dès 19 heures dans l’école Anatole-France pour mettre en place un plan d’action.