Un réfugié qui a couru sous des camions pour entrer au Royaume-Uni trouve du réconfort dans une équipe de football composée de migrants.

Un homme qui a fui la guerre au Soudan à l’âge de 14 ans et qui a risqué sa vie pour atteindre la Grande-Bretagne a révélé comment le fait de rejoindre une équipe de football composée d’autres migrants a apporté de la stabilité dans sa vie.

Ussri Badawi, aujourd’hui âgé de 21 ans, a atteint le Royaume-Uni en 2018 après avoir passé du temps dans des pays comme la Libye, l’Italie et la France.

Il a appris l’anglais par l’intermédiaire de l’Unicef en 2012 et a enduré des moments difficiles avant d’arriver au Royaume-Uni, risquant à plusieurs reprises sa vie en essayant d’entrer dans le pays sous des camions, car il avait entendu dire que c’était le pays « le plus sûr » et multiculturel.

« La première fois que j’ai essayé d’entrer au Royaume-Uni par la France, c’était sous un camion. Vous passez juste sous le camion et vous attendez votre chance », a-t-il déclaré.

« Parfois, vous ne savez pas où va ce camion. Vous êtes assis entre les roues et c’est tellement dangereux… mais si vous vous approchez des roues, le conducteur peut ne pas vérifier correctement. »

L’année dernière, un jeune Soudanais de 16 ans est mort en essayant de monter dans un camion à destination du Royaume-Uni.

M. Badawi a déclaré qu’il a finalement atteint le Royaume-Uni après avoir été transporté dans un camion par un ami pendant 10 à 11 heures lorsqu’il avait 17 ans, après avoir tenté de se rendre au Royaume-Uni depuis la France pendant trois ans.

Dans une interview accordée à l’agence de presse PA, M. Badawi a déclaré qu’il avait « fait face à des situations encore plus dangereuses », ce qui l’a poussé à essayer de reconstruire sa vie au Royaume-Uni, où il a trouvé du réconfort dans Changing Lives FC – une équipe de football composée de réfugiés et de migrants.

Lire aussi:  Championnats du monde : McLaughlin mène les États-Unis vers l'or au 4x400m lors d'une dernière journée record.

« Je suis venu ici pour m’entraîner parce que je ne connaissais pas d’équipe de football avec laquelle je pouvais m’entraîner, et je suis ici depuis trois ans maintenant », a-t-il déclaré.

« L’équipe signifie vraiment beaucoup parce qu’elle a des joueurs multiculturels de différents pays ».

Il a dit que parce que leur anglais n’est pas parfait, ils ont trouvé des moyens de communiquer entre eux, ce qui n’aurait peut-être pas eu lieu avec d’autres équipes. « Cela vous fait penser que vous pourriez devenir un footballeur professionnel », a-t-il dit.

L’équipe joue en division deux dans la Harlow District League de l’Essex, qui compte 11 équipes, et s’entraîne chaque jeudi pendant une heure et demie.

« J’ai une vidéo et je la regarde encore tout le temps », a déclaré M. Badawi, en se remémorant un match au cours duquel il a marqué un but.

« C’était vraiment agréable d’entendre les gens célébrer et nous encourager – c’était un bon sentiment ».

Dave Simmons, 27 ans, de Harlow, est l’entraîneur de l’équipe. Il a dit que lorsqu’il a rencontré le joueur « très grand » qui était « bâti comme une machine », il a su qu’il serait parfait pour l’équipe.

« Il a un grand sourire et il est prêt à apprendre, ce qui est la chose la plus importante pour un joueur », a-t-il dit.

Une photo de Changing Lives FC. L'équipe sera la vedette d'une série documentaire en trois parties intitulée

« Vous voulez un joueur qui veut écouter et qui veut faire mieux, et le sourire d’Ussri est très contagieux et il aide et soutient toute l’équipe.

Lire aussi:  Faisal Al Ketbi dédie les médailles des Jeux mondiaux de jiu-jitsu au cheikh Mohamed et aux dirigeants des EAU

« C’est un honneur d’entraîner une équipe comme Changing Lives, avec autant de jeunes de différents pays.

« Le football peut être enseigné dans de nombreuses langues grâce aux mouvements, aux actions et aux manifestations que vous réalisez, et avec la Coupe du monde qui approche et l’Euro féminin qui a eu lieu, cela fait rêver les jeunes garçons et filles de devenir des footballeurs professionnels.

« J’espère que quelques-uns des joueurs de mon équipe pourront un jour devenir des footballeurs professionnels. »

L’équipe sera présentée dans une série en trois parties appelée Les migrants unis, produit par LOUD productions.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*