Société. La commune de Grigny accueille pour deux semaines des bénévoles internationaux sur un chantier mis en place par l’association Études et Chantiers. Le chantier porte sur la mise en place d’une ferme pédagogique qui été inaugurée le 30 juin.

L’association  Études et Chantiers propose près de deux mille chantiers de bénévoles internationaux au service des collectivités. Son antenne d’Ile-de-France a mis en place un chantier sur la commune de Grigny du 17 juin au 3 juillet. Les bénévoles venus des quatre coins du monde ont participé à la création d’une ferme pédagogique dans le parc Saint-Lazare, près des lacs. Un projet mené en collaboration avec la Maison des enfants et de la nature. Il comprend aussi la création d’un labyrinthe dans la bambouseraie et d’un arboretum. Le 30 juin a été inaugurée la ferme pédagogique avec au début poules, lapins et cochons d’indes. Mais à terme, le projet devrait voir débarquer des petites espèces de chèvres et de moutons qui assureront l’entretien naturel de la zone. Le site sera ouvert à la visite des enfants de maternelles, aux collégiens, centres aérés, familles, qui pourront participer à des animations pédagogiques autour de l’environnement et des animaux de la ferme. Un projet « vert », en accord avec le développement écologique durable voulu dans ce secteur. Les habitants de l’Essonne sont invités à venir découvrir le site et à prendre part aux animations organisées.

Un chantier international

L’association accueille huit bénévoles internationaux sur le projet. On compte notamment un Espagnol, un Russe, une Américaine, une Algérienne… Bref un joli méli-mélo de bonnes volontés. Ils consacrent trente heures par semaine au projet et découvrent la région et son patrimoine le reste du temps. Des étudiants de la Fondation d’Auteuil sont associés au chantier dans le cadre de leur stage pratique du BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, pour devenir animateur). Ils sont venus notamment animer le chantier et enrichir leur expérience en activités interculturelles. Sur ce même site, on retrouve les Jardins de la solidarité, chantier d’insertion permanent qui accueille des salariés en contrat unique d’insertion sur une activité maraîchage au naturel. Salariés et bénévoles internationaux participent ensemble aux deux activités : récolter les légumes et construire la ferme. C’est l’occasion pour les salariés d’échanger et de partager leur savoir-faire avec les bénévoles, souvent des étudiants dans une autre dynamique. Une manière utile de mêler les deux activités de l’association et de favoriser les échanges entre tous ses acteurs.