VENDREDI 3 DECEMBRE > Fêlé, Féloche ? Pas tout à fait. Du punk ukrainien à l’electro cajun, le petit Parisien a fait un sacré bout de chemin. Un instrument fétiche en main : une mandoline qui lui a permis de retrouver le bon sens du blues-folk d’avant l’électricité. Fabuleux, frappadingue, Féloche fomente depuis dix ans un bastringue rétro-futuriste, entre veillées bien agitées et lendemains qui swinguent…Autrement.

Féerique, Féloche ? Un tantinet, à écouter en boucle ces ritournelles qui fleurent bon la cuisine cajun. Féloche réinvestit le bayou louisianais, lui donnant des parfums de périphérique. Au programme, une contrebasse au son épicé et des cordes emberlificotées, des morceaux autobiographiques et des textes plus fantasmagoriques, une valse techno et un délire psycho-slavo-déglingopunk… En clair, un sacré gumbo dans lequel il convie Dr John, sorcier du son marécageux de La Nouvelle-Orléans.

  • Vendredi 3 décembre 2010 à 21h
    Au Silo de Tigery
  • Tarif : 10€