Le capitaine Karunaratne se bat contre la douleur pour donner au Sri Lanka le contrôle du deuxième test.

Le capitaine du Sri Lanka, Dimuth Karunaratne, a surmonté une douleur intense au dos pour mettre son équipe en position de force dans le deuxième test contre le Pakistan, mardi à Galle.

Les hôtes ont atteint 176-5 au moment de l’arrêt des hostilités en raison du mauvais temps, portant leur avance à 323 au troisième jour du test après avoir éliminé les visiteurs pour 231, Ramesh Mendis ayant ramassé cinq guichets.

Même si les lanceurs pakistanais ont ramassé des wickets à intervalles réguliers, un stand ininterrompu de 59-runs pour le sixième wicket entre Karunaratne et Dhananjaya de Silva a permis au Sri Lanka de passer la barre des 300.

Cependant, le Sri Lanka ne peut pas encore respirer facilement, car le Pakistan avait réussi à battre 342 points lors du premier test, également à Galle.

Karunaratne a souffert de spasmes au dos pendant ce test et n’est sorti à la batte qu’après la chute du quatrième guichet. Il se sentait mal à l’aise lorsqu’il courait entre les guichets, mais il était invaincu avec 27 points lorsque le jeu a été arrêté à 19 reprises.

De Silva a dominé le partenariat en réalisant 30 sans-faute en 52 livraisons avec six fours.

Niroshan Dickwella a ouvert le jeu à la place de Karunaratne et a été rattrapé par le lanceur rapide Naseem Shah (2-29) alors qu’il suivait une large livraison.

Le trio de Spin Yasir Shah, Mohammad Nawaz et Agha Salman ont remporté chacun un wicket pour maintenir l’intérêt du Pakistan alors que le Sri Lanka a perdu quatre wickets entre le déjeuner et le thé.

Lire aussi:  Coupe d'Asie 2022 : calendrier, composition des équipes et comment acheter des billets pour l'Inde et le Pakistan à Dubaï.

Agha Salman a éliminé Angelo Mathews pour son premier test après que le Pakistan ait revu la décision de l’arbitre. La technologie ultra-edge a confirmé la présence d’un pic lorsque la balle a dépassé la batte et a atterri dans les mains de l’arbitre.

Le joueur en forme Dinesh Chandimal, avec des scores de 206 not out, 76, 94 not out et 80 dans ses quatre derniers tours de batte, semblait bien parti pour faire 21 tours de batte mais il a été rattrapé par le lanceur rapide Naseem peu après le thé.

Le Sri Lanka a été réduit à 117-5 et n’avait qu’une avance de 264 à ce moment-là, mais le partenariat entre Karunaratne et De Silva a permis aux hôtes de reprendre le dessus.

Plus tôt, Mendis a réalisé 5-47, son troisième quintuplé en test, et le Sri Lanka a battu le Pakistan pour 231, s’assurant ainsi une avance significative.

Reprenant le match à 191-7, Yasir Shah et Hasan Ali ont battu résolument pour empêcher le Sri Lanka de percer dans la première heure. Mais une fois que Prabath Jayasuriya (3-80) a éliminé Hasan, le Sri Lanka n’a pas mis longtemps à éliminer les Pakistanais, Mendis éliminant Nauman Ali et Yasir.

Yasir a dû faire face à 97 balles pour son 26 et était le dernier homme à sortir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*