FIL ROUGE > Suite à une grève au terminal pétrolier de Marseille, le gouvernement a émis dimanche une autorisation exceptionnelle visant à autoriser les poids lourds de plus de 7,5 tonnes à circuler le week-end. La rédaction d’Essonne Info a souhaité anticiper la crise d’approvisionnement des stations services corses, si celle-ci s’étendait à la métropole. Comment se déplacer dans le département, sans carburant ?

  • Lors des 24 heures du Mans Roller, les patineurs prennent la place des voitures (Crédit photo FFRS)

Nous poursuivons notre fiction d’un département sans essence afin d’étudier ensemble les divers modes de transport pour nous déplacer dans notre quotidien. Aujourd’hui c’est le Roller, qui prend place chaque jour, de plus en plus dans le paysage urbain.
Le Roller comme mode de déplacement s’est développé avec l’essor des Rollers en ligne dans les années 90. La légende veut, que ce mode de circulation douce ait connu un « boom » au moment des grandes grèves de 1995. Le blocage des transports avait nécessité l’utilisation de modes de déplacement ingénieux pour palier aux problèmes de circulation tel que le vélo, la marche à pied mais aussi le Roller. Nous pourrions penser que le Roller est une invention récente, il n’en est rien. Les tous premiers modèles de patins à roulettes furent inventés il y a plus de deux siècles en 1760. Ils étaient d’ailleurs très différents des modèles actuels. Avec l’invention des roulements à billes à la fin du XIXème siècle, le patinage va pouvoir réellement se développer, et devenir un véritable sport.

Roller : un mode de transport sans statut dans le code de la route

Du fait que le Roller ait vu son développement s’amplifier dans les vingt dernières années, aucun cadre légal ne statut sur les règles inhérentes à ces déplacements sur la voie publique. Devons nous nous déplacer sur les trottoirs ou sur la route en roller? Avons-nous le droit d’aller sur les pistes cyclables ? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons interrogé Fabien Saulnier (1) un Essonnien très impliqué dans le Roller, puisqu’il est élu au conseil d’administration de la Fédération Française de Roller Skating. Il insiste sur le fait que le Roller est un moyen de transport mais que vis-à-vis de la loi il ne l’est pas : « Les patineurs n’ont pas de véritable statut dans la rue ». Les patineurs sont donc considérés comme des piétons et donc ce sont les mêmes règles du code de la route qui les concernent.
Pourtant le roller bénéficie de nombreux avantages évoqués par les usagers :

  • La rapidité (la vitesse de croisière avoisine celle d’un cycliste)
  • Il est pratique et « passe-partout »
  • La flexibilité (le patineur peut aisément changer de milieu en fonction des besoins de son trajet : trottoir, chaussée, aire piétonne…)
  • respectueux de l’environnement
  • peu coûteux
  • peu encombrant (le matériel se range aisément dans un sac à dos)
  • sain pour la santé
  • plus ludique que les modes de transport « traditionnels ».

Fabien Saulnier a expliqué son point de vue à Essonne Info :

« Il faut savoir que le roller est une grande famille composée de nombreuses disciplines (Roller Hockey, Course, Acrobatique, Randonnée, Artistique, Rink Hockey, Skate, …). Cette richesse disciplinaire permet de le pratiquer en gymnase ou à l’extérieur que ce soit en compétition ou en loisir.

C’est également un moyen de locomotion qui peut être une excellente alternative à la voiture pour des déplacements courts et en ville. Malheureusement, le patineur est aujourd’hui assimilé à un piéton selon le code de la route. Il est nécessaire que ce dernier évolue pour donner une légitimité aux patineurs qui sont de plus en plus nombreux. Il suffit de regarder dans la rue pour s’en apercevoir. La fédération, par l’intermédiaire de sa commission randonnée, essaye de faire évoluer la situation en proposant des préconisations aux ministères. Je pense qu’avec le temps, les efforts fournis pas la fédération et ses associations, finiront par aboutir à une reconnaissance vis à vis de la loi. Ce n’est qu’une question de temps.

Je conseille à tous ceux qui souhaitent se déplacer en roller de se protéger (casque, protèges genoux, protèges coudes et protèges poignets). Il y a de nombreuses associations qui permettent l’apprentissage du roller afin de mieux appréhender le patinage dans la rue. » (2)

Le message passé est le suivant : « Si vous utilisez régulièrement vos rollers pour aller travailler ou vous déplacer, venez partager avec nous vos bonnes ou mauvaises expérience ».

(1)Fabien Saulnier pratique le Roller Hockey depuis de nombreuses années à l’USRO le club de Roller de Ris-Orangis. Il est donc élu : au CA de la Fédération Française de Roller Skating, au Comité National de Roller In Line Hockey et à la Ligue Ile de France de Roller Skating. Il est aussi capitaine l’équipe de Nationale 2 des Phénix de Ris-Orangis de Roller Hockey. Enfin il est le créateur et l’administrateur du site internet Roller Hockey France de renommé nationale.

(2)Clubs de Roller en Essonne

Pour plus d’informations :
Fédération Française de Roller Skating
Statut du patineur: où en sommes-nous?
Le Roller, un mode de Locomotion efficace