Funk fait une déclaration après la « vidéo destructrice » du YouTuber Rezo

Rezo, l’influenceur d’Aix-la-Chapelle, a récemment critiqué une grande chaîne du réseau public Funk. Celui-ci vient de répondre par une déclaration.

Aix-la-Chapelle – Le 6 juillet, le YouTuber Rezo a publié sur sa chaîne l’une de ses vidéos critiques, qui a de nouveau suscité beaucoup d’attention. Dans sa contribution vidéo d’environ une demi-heure, l’influenceur parlait de sa collaboration avec la chaîne YouTube « offen un’ ehrlich », qui fait partie du réseau public funk. Il a notamment critiqué la chaîne pour son manque de rigueur dans le travail journalistique et son manque de transparence. Rezo est l’un des influenceurs les plus connus d’Allemagne et, outre YouTube, il est également actif sur Twitch et Instagram.

Nom Non connu du public
Connu sous le nom de Rezo
Né le 14 août 1992
Genre Divertissement, Comédie
Followers sur YouTube 1 600 000 followers (en juillet 2022)
Followers sur Twitch 260 000 followers (en juillet 2022)

Rezo critique violemment la chaîne funk

Que s’est-il passé ? Les YouTubers Rezo et JulienBam ont mis au défi, en plaisantant, la chaîne Instagram de funk dans leur podcast d’examiner à la loupe leurs partenaires publicitaires. La chaîne YouTube « offen un’ ehrlich », qui fait partie du réseau funk et donc du service public de radiodiffusion, s’est alors attelée à la tâche. La rédaction de la chaîne s’est ensuite lancée dans des recherches, a mené des entretiens avec les anciens partenaires publicitaires de Rezo et a publié comme prévu un reportage vidéo, apparemment pour savoir si tous les partenaires sont vraiment des entreprises éthiques.

Comment Rezo a-t-il réagi à ce reportage ? Bien que l’équipe n’ait pu découvrir aucun scandale et n’ait rien trouvé à redire dans le choix des partenaires publicitaires de Rezo, ce dernier a remarqué diverses incohérences, polémiques et déclarations douteuses dans le reportage de « offen un’ ehrlich ». Peu après, le YouTuber a commencé à travailler sur sa propre vidéo. Rezo y formulait des critiques qui ne présentaient pas la rédaction et sa méthode de travail sous un jour favorable. La vidéo de Rezo est devenue virale et a recueilli plus de 1,8 million de clics en peu de temps. Ce n’est pas la première fois qu’un projet du réseau funk fait l’objet de critiques.

Lire aussi:  50 millions de joueurs en deux semaines : Fall Guys fait son méga come-back

Comment « offen un’ ehrlich » fait-il face aux reproches ? La rédaction s’est alors exprimée dans les commentaires sous sa vidéo et a promis de traiter les événements en interne de manière approfondie afin d’en parler par la suite. Le 20 juillet, une vidéo de présentation intitulée « Nous pouvons faire mieux » a été publiée, promettant d’être claire. Dans cette vidéo, le directeur de la rédaction de « offen un’ ehrlich », Robert Hecklau, est assis devant la caméra et répond aux reproches formulés par Rezo.

En fait, la rédaction de « offen un’ ehrlich » reconnaît en grande partie ses erreurs et donne raison à Rezo dans ses reproches. Cependant, il y a aussi des critiques que les responsables de « offen un’ ehrlich » ne partagent pas avec Rezo. Par exemple, les journalistes ne considèrent pas comme une pratique professionnelle courante le fait de mettre son propre matériel à la disposition des personnes interviewées après une interview. La rédaction conteste également l’accusation d’avoir abordé le sujet de manière partiale et critique Rezo pour avoir utilisé de prétendues citations littérales, qui ne proviendraient pourtant que d’un procès-verbal de mémoire.

Rezo est assis devant son micro, à sa droite on peut voir le logo de funk, à sa gauche Robert Hecklau.

Comment réagit la communauté ? Apparemment, Rezo a effectivement touché une corde sensible avec sa critique. Mais la déclaration du directeur de la rédaction Robert Hecklau semble au moins convaincre la communauté. La culture de l’erreur ouverte ainsi que le débat objectif sur les reproches sont notamment bien accueillis.

  • berenike écrit : « Je crois que je n’ai jamais vu/entendu d’excuses aussi sincères sur YouTube. J’étais également sceptique après la vidéo de Rezo, mais je pense que si l’on constate que vous apprenez de vos erreurs, le sujet est clos. J’espère qu’on n’en fera pas une vague encore plus grande et que l’on reconnaîtra simplement que c’était une démarche très forte de votre part de réfléchir de manière aussi ouverte et honnêtement critique ».
  • Defence232 commente : « Il faut souvent des critiques « extérieures » pour faire son autocritique et se remettre en question (ainsi que son travail). Je suis en effet agréablement surpris de la manière dont vous gérez ces critiques et reconnaissez vos erreurs, et ce sans tourner autour du pot. Je dis cela en tant que vieux cynique qui, honnêtement, ne s’y attendait pas au préalable et qui doit donc vous demander pardon. C’est un geste fort de votre part et je le respecte. Cela donne quand même des raisons d’espérer que la critique (objective) et la discussion sont encore possibles, même si de nombreux domaines sur Internet sont encore toxiques et le resteront probablement ».

A la fin de la déclaration, le directeur de la rédaction Robert Hecklau demande à Rezo de s’adresser directement à la rédaction pour toute autre question et de chercher le dialogue. Les prochaines vidéos de la chaîne montreront dans quelle mesure les critiques publiques de Rezo ont changé quelque chose et si la méthode de travail de l’équipe s’est améliorée. Les téléspectateurs seront certainement beaucoup plus attentifs à la rédaction dans les prochains temps.

Lire aussi:  Warzone : Correction simple des framedrops et des images fixes sur PC - le développeur révèle son astuce

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*