UFC 280 : Sean O’Malley, en quête d’un titre, veut mettre KO Petr Yan à Abu Dhabi.

Sean O’Malley a décrit la carte de l’UFC 280 à Abu Dhabi comme étant « légendaire », et s’est fixé pour objectif de délivrer un KO « emblématique » contre Petr Yan afin de décrocher un titre.

L’Américain, l’un des combattants les plus populaires de ce sport, a été ajouté la semaine dernière à l’événement du 22 octobre à l’Etihad Arena, où il affrontera l’ancien champion bantamweight Yan dans une affiche déjà bien remplie.

La soirée de combat, qui marque le retour de l’UFC à Abu Dhabi pour la première fois depuis octobre dernier, comprend deux combats de championnat : Charles Oliveira contre Islam Makhachev pour la couronne vacante des poids légers, et la défense du titre du champion bantamweight Aljamain Sterling contre l’ancien détenteur de la ceinture TJ Dillashaw.

L’UFC 280 comprendra également un choc des poids welters entre Belal Muhammad et Sean Brady, ainsi qu’une rencontre prometteuse entre les poids légers en forme Beneil Dariush et Mateusz Gamrot.

O’Malley, qui combat pour la première fois en dehors des États-Unis, sera sans aucun doute l’une des attractions phares de l’émirat. Il a un palmarès de 15-1 dans les arts martiaux mixtes professionnels, avec un no contest – le combat de ce mois-ci contre Pedro Munhoz à l’UFC 276 a été annulé après que O’Malley ait accidentellement touché l’œil de son rival.

S’exprimant à Londres ce week-end lors de la conférence de presse de lancement de l’UFC 280, O’Malley a déclaré : « Je suis très excité à l’idée de me battre à Abu Dhabi. Je suis sûr qu’il s’agira d’une carte légendaire et, si je peux aller là-bas et éteindre les lumières de Petr, ce sera emblématique.

Lire aussi:  Darwin Nunez fait sensation lors de la victoire de Liverpool sur Manchester City dans le Community Shield

« Presque toutes les cartes auxquelles je participe seront énormes. Je ne pense pas que vous puissiez construire une carte comme celle-ci sans moi dessus, et je vais être l’une des principales attractions de la carte.

« Le public d’Abu Dhabi peut s’attendre à un combat très intéressant avec Petr et moi, les deux meilleurs bantamweights. Ils peuvent s’attendre à des feux d’artifice, et ils en auront. »

A Yan, O’Malley affronte son test le plus difficile à ce jour dans l’UFC. Le Russe, l’aspirant n°2 de la division – O’Malley est n°13 – a déjà détenu la ceinture bantamweight après avoir obtenu le titre vacant à l’UFC 251 lors du Fight Island inaugural à Abu Dhabi en juillet 2020.

Yan, 16-3 en tant que professionnel, a perdu le titre par disqualification contre Sterling l’année dernière, avant de subir une défaite lors de la revanche en avril par décision partagée. Yan a remporté ses deux combats dans la capitale des Émirats arabes unis, le plus récent ayant eu lieu à l’UFC 267 en octobre dernier lorsqu’il a battu Cory Sandhagen par décision unanime pour sceller la ceinture intérimaire.

O’Malley a déclaré : « De toute évidence, je n’ai pas eu l’occasion de prouver que j’avais raison. [I belong at the top]. Le combat contre Pedro ne s’est pas vraiment terminé comme je le voulais. Mais je pense avoir prouvé que je pouvais me battre avec les 10 premiers. Passer au numéro 1, c’est un test énorme et je crois que je serai à la hauteur de l’occasion. »

A la question de savoir si une victoire contre Yan lui permettrait d’obtenir une place pour le titre, O’Malley a répondu : « Cent pour cent. »

Lire aussi:  Rafael Nadal élimine Lorenzo Sonego en deux sets.

Les billets pour l’UFC 280, le dernier événement du partenariat à long terme entre l’UFC et le département de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi, ont été mis en vente vendredi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*