Sumo : Ichinojo remporte sa première Coupe de l’Empereur après la défaite de Terunofuji

Ichinojo a remporté sa première Coupe de l’Empereur au Grand Tournoi de Sumo de Nagoya dimanche, en remportant son dernier match contre son compatriote Ura, avant que le leader du jour, le seul yokozuna Terunofuji, ne s’incline face à l’ozeki Takakeisho.

Les deux lutteurs d’origine mongole étaient dans l’impasse (11-3) lors de la dernière journée du tournoi de 15 jours à la Dolphins Arena, où plusieurs lutteurs ont été contraints de se retirer de la compétition à cause du coronavirus.

Les co-leaders s’étaient tous deux inclinés lors de l’avant-dernière journée, ce qui laissait présager un combat de départage pour déterminer le vainqueur de la rencontre.

Ichinojo (G) bat Ura lors de la dernière journée du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya au Dolphins Arena de Nagoya le 24 juillet 2022. (Essonne Info)

Le maegashira Ichinojo, numéro 2, est passé à 12-3 en éliminant Ura, numéro 3, qui a terminé avec un bilan de 7-8. Ichinojo a attrapé l’habile technicien du ring au saut avec une prise de ceinture extérieure et l’a manœuvré sur la paille.

La victoire de l’ancien sekiwake Ichinojo a éliminé Takakeisho (11-4) de la compétition, laissant l’ozeki avec sa seule fierté en jeu dans le dernier combat de la rencontre contre Terunofuji, qui cherchait à forcer un bris d’égalité.

Takakeisho a déséquilibré Terunofuji après la collision initiale et a repoussé furieusement les tentatives de prise de ceinture du grand champion. Alors que les deux hommes échangeaient des coups, Takakeisho a poussé Terunofuji vers la paille et l’a fait passer par-dessus le bord, mettant fin à sa tentative de remporter un deuxième titre consécutif et son huitième au total.

Lire aussi:  Confusion chez Alpine alors qu'Oscar Piastri nie avoir signé un contrat de F1

Ichinojo a obtenu son troisième prix pour performance exceptionnelle après avoir remporté des victoires lors de la rencontre de 15 jours contre Terunofuji, Takakeisho et l’ozeki Mitakeumi (2-5-8), qui s’est ensuite retiré pour cause de COVID-19.

« Je suis vraiment heureux », a déclaré Ichinojo, le plus grand homme de la division avec 1,92 mètre et 211 kilogrammes. « J’essayais de me préparer mentalement à une série éliminatoire. Je me suis senti soulagé que les choses soient déjà déterminées (par la défaite de Terunofuji). »

Le meilleur résultat précédent du géant de 29 ans était un 14-1 lors du grand tournoi de mars 2019, où il avait été classé deuxième face à l’invaincu Hakuho.

« Je pensais qu’un jour je (gagnerais un championnat) », a-t-il déclaré. « J’ai gagné 14 combats mais je n’ai pas pu obtenir le titre, donc je suis vraiment heureux d’avoir réussi aujourd’hui ».

Ichinojo a manqué le tournoi de mai à cause de COVID-19, mais a déclaré que cette absence a peut-être aidé sa performance à Nagoya.

« Cela m’a probablement permis de prendre un bon repos par rapport aux autres rikishi, donc je me suis dit que j’allais probablement tout mettre dans ce tournoi », a-t-il déclaré.

Après avoir commencé le tournoi en tant qu’ozeki « kadoban » menacé de rétrogradation, Shodai (10-5) a terminé en beauté en mettant à terre le sekiwake Wakatakakage (8-7).

L’ozeki a perdu quatre de ses cinq premiers combats mais a renversé la situation dans la seconde moitié.

Komusubi Hoshoryu (9-6) a échoué dans sa tentative d’obtenir un nombre de victoires supérieur à 10, après une défaite par poussée de la cuisse face au n°11 Midorifuji (10-5).

Lire aussi:  Ons Jabeur : Une "boule de soleil" au bord de la gloire à Wimbledon

Komusubi Abi a terminé avec un record de 8-7 après une défaite par poussée contre son ancien sekiwake Meisei (9-6), actuellement n°10.

Nishikifuji, 17e maegashira, a reçu un prix Fighting Spirit pour avoir terminé ses débuts en première division avec un bilan de 10-5. Il a remporté son dernier combat par défaut contre le n°7 Hokutofuji (6-9), qui s’est retiré en raison d’un test positif au COVID-19 dans son écurie.

« La dernière victoire a été remportée par défaut, donc c’est un peu étrange, mais je suis quand même heureux », a déclaré Nishikifuji, 26 ans, qui a remporté le championnat de juryo de deuxième niveau en mai.

« Après avoir obtenu un record de victoires, je voulais simplement gagner autant que possible dans le but d’obtenir un prix spécial. »

Le règlement de l’Association japonaise de sumo exige que chaque membre d’une écurie ayant un cas de coronavirus déclaré se retire, ce qui a conduit des dizaines de lutteurs à se retirer du premier tournoi sans limite de spectateurs depuis le début de la pandémie.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*