Sydney McLaughlin pulvérise son record du 400 m haies et remporte l’or aux Championnats du monde.

L’Américaine Sydney McLaughlin a battu son propre record du monde du 400 mètres haies pour décrocher sa première médaille d’or individuelle aux Championnats du monde d’athlétisme.

McLaughlin a franchi la ligne d’arrivée en 50,68 secondes pour établir le premier record du monde des championnats de cette année, loin devant la médaillée d’argent Femke Bol des Pays-Bas. La championne en titre Dalilah Muhammad a terminé troisième à Eugene, Oregon.

Elle est devenue la première femme à courir en dessous de 51 secondes dans cette épreuve, en prenant 0,73 seconde sur son précédent record du monde.

« Le temps est absolument incroyable et le sport devient de plus en plus rapide », a déclaré McLaughlin, qui a remporté la médaille d’or mondiale du relais 4x400m à Doha. « Je découvre juste quelles barrières peuvent être franchies. Je ne fais que devenir plus rapide à partir d’ici. »

Cependant, McLaughlin, qui a également remporté l’or olympique l’année dernière à Tokyo dans un record du monde de l’époque, a nié que cela avait été la course parfaite.

« Je n’ai pas pu la regarder. Il faudra donc que j’y retourne et que je parle à mon entraîneur », a-t-elle déclaré.

Mais elle a ajouté qu’elle avait atteint une sorte d' »état de flux ».

« Mettre tout ce que vous avez fait à l’entraînement dans la course jusqu’au point où vous laissez votre corps faire ce qu’il fait », a-t-elle dit.

« Je veux dire, ne pas trop y penser, tu libères juste les dons et les talents que Dieu t’a donnés. Et je pense que les meilleures courses que j’ai courues sont celles où je ne fais que libérer le don qui m’a été donné.

Lire aussi:  Un coup dur pour la Juventus : Paul Pogba est sur la touche en raison d'un problème de genou.

« Mais je pense qu’il y a toujours moyen de s’améliorer. Je pense que nous repoussons les limites en tant que sport, surtout dans notre épreuve de ce qui est possible dans cette course. Donc je pense qu’il y a toujours plus de temps à gagner, c’est sûr. »

Pendant ce temps, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, double médaillée d’or olympique, a ajouté un autre joyau à sa couronne vendredi en remportant son premier titre sur 400 m aux Championnats du monde.

Miller-Uibo a franchi la ligne en 49.11, près d’une demi-seconde devant Marileidy Paulino de la République Dominicaine (49.60) et Sada Williams (49.75) de la Barbade, complétant un trio de podium caribéen avec le bronze.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*