L’Angleterre élimine l’Afrique du Sud pour 83 points et égalise la série d’ODI.

Le lanceur rapide Reece Topley a provoqué un effondrement dramatique et l’Angleterre a éliminé l’Afrique du Sud pour seulement 83 points, remportant ainsi une victoire de 118 points lors du deuxième ODI à Old Trafford, vendredi, pour égaliser la série de trois matchs à 1-1.

L’Afrique du Sud, qui cherchait à atteindre 202 pour la victoire dans un match réduit à 29 overs par équipe en raison de la pluie, a été éliminée à peu de frais par les seamers gauches de l’Angleterre.

L’équipe de Jos Buttler, qui a perdu cinq de ses sept derniers matchs de balle blanche, risquait de subir une troisième défaite consécutive.

En défendant 201 all out, les seamers anglais Reece Topley, David Willey et Sam Curran ont opéré leur magie.

Topley, reposé après la défaite de l’Angleterre de 62 points lors du premier ODI à Durham mardi, a éliminé Janneman Malan et Rassie van der Dussen pour des canards, trois jours seulement après qu’ils aient marqué respectivement 50 et 100 points.

Malan s’est incliné vers le milieu du terrain en tentant de faire une pichenette sur ses coussinets, et Van der Dussen a fait passer un bord fin au gardien et capitaine Buttler.

Willey, comme Topley, un gaucher rapide, a fait tomber le dangereux Quinton de Kock à couvert. Et l’Afrique du Sud était à 6-4 lorsque Aiden Markram était éliminé sans avoir joué une seule balle par Buttler.

Sam Curran, un autre gaucher, a ensuite éliminé David Miller pour 12 points, laissant les Proteas à 27-5 en neuf heures.

Et il n’y avait aucun moyen de revenir en arrière pour les Proteas contre les champions du monde du 50-over.

Lire aussi:  Son Heung-min et Harry Kane s'entraînent avant le match amical des Spurs à Séville - en images

Les espoirs de l’Afrique du Sud de poursuivre l’objectif étaient effectivement terminés, mais avec des averses légères revenant au pire moment possible, les hôtes ont vite fait de passer leurs tours dans l’espoir de terminer le match.

C’est ainsi que les spinners Adil Rashid et Moeen Ali sont entrés en jeu et qu’ils ont fauché les cinq derniers wickets pour mettre fin à la partie dans la 21ème over.

L’Afrique du Sud a égalé son deuxième plus bas total en ODI, après les 69 all out contre l’Australie à Sydney en 1993.

« C’est génial, c’est génial pour nous d’obtenir la victoire », a déclaré Buttler.

« Les gars jouent brillamment aux quilles. Topley est revenu et a obtenu les premiers guichets. [Willey] fait la même chose. »

Avec un grand nombre de joueurs blessés, les lanceurs gauches ont été une caractéristique impressionnante de l’été anglais et Willey, 32 ans, apprécie cette responsabilité.

« Nous ne nous attendions pas à gagner avec une telle marge, mais nous savions que nous devions bien jouer au bowling et sur le terrain. Nous les avons mis sous pression et avons réussi à garder notre pied sur leur gorge », a-t-il déclaré.

« Reece et moi, nous nous sommes plutôt bien débrouillés jusqu’à présent et le fait d’avoir joué sur des terrains favorables aux lanceurs nous aide. Nous avons tous les deux profité un peu des terrains, mais il faut mettre la balle au bon endroit pour être récompensé. Nous nous sommes bien débrouillés et j’espère que cela va continuer. »

L’équipe visiteuse a beaucoup de questions à répondre avant le match décisif à Leeds dimanche.

Lire aussi:  Ons Jabeur en passe d'entrer dans l'histoire grâce à son titre à Wimbledon.

« Je pensais que ce score pouvait être atteint sur ce guichet », a déclaré le capitaine sud-africain Keshav Maharaj.

« Nous ne nous sommes tout simplement pas assez bien adaptés avec la batte, il y avait beaucoup de guichets mous et quand vous perdez quatre guichets dans le powerplay, il est difficile de s’adapter. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*