Politique. Le rapporteur public du Conseil d’État a demandé la confirmation de l’élection de Jérôme Cauet (PS) sur le canton de Montlhéry. La plus haute juridiction administrative rendra sa décision finale dans quelques semaines.

  • Photo : se tenait ce matin à Paris, l’audience en appel concernant l’annulation des élections de mars 2011 sur le canton de Montlhéry. (DP/WK/Jastrow)

C’est l’avant-dernière étape avant le dénouement final d’une affaire qui aura fait couler beaucoup d’encre. Mercredi, le rapporteur public du Conseil d’État a demandé la confirmation de l’élection de Jérôme Cauet (PS), sur le canton de Montlhéry. La plus haute juridiction administrative a été saisie par ce dernier, à la suite de la décision du tribunal administratif de Versailles, en octobre dernier, d’invalider les résultats de l’élection cantonale du 27 mars 2011.

Un avis du rapporteur public qui « rassure » l’actuel élu du canton, et qui selon lui tendrait à confirmer son « honnêteté ». Cependant Jérôme Cauet dit rester prudent jusqu’au dernier moment. En effet, le tribunal administratif n’avait pas suivi l’avis du rapporteur public, demandant également la confirmation de son élection.

François Pelletant, l’ancien conseiller général (Cap21) du canton et auteur du recours, lui donnait rendez-vous, dans un communiqué reçu mardi, « dans quelques jours pour la décision du tribunal au sujet de l’annulation de ces élections. » Contacté par téléphone, le maire de Linas compare la décision du rapporteur public à un « coup de théâtre ». L’ancien conseiller général espère que les juges « regarderont bien le dossier » et se conformeront à la décision du tribunal administratif.