Sumo : Terunofuji et Ichinojo continuent de mener à la rencontre de Nagoya frappée par le COVID

Une vague de sept retraits supplémentaires dus au coronavirus a frappé le Grand Tournoi de Sumo de Nagoya vendredi, lorsque le yokozuna Terunofuji a facilement remporté sa 11ème victoire pour rester en tête avec le maegashira Ichinojo, n°2.

Le règlement de l’Association japonaise de Sumo exige que chaque membre d’une écurie ayant un cas de coronavirus signalé se retire de la compétition.

Dans le dernier combat de la 13e journée à la Dolphins Arena, Terunofuji s’est débarrassé de la première prise de ceinture du sekiwake Wakatakakage et l’a poussé hors du ring pour sa sixième défaite.

Sept fois champion du grand tournoi, Terunofuji est passé à 10-1 dans sa carrière contre Wakatakakage. La seule défaite du yokozuna contre lui est survenue en septembre 2020, lorsqu’en tant que maegashira n° 1, Terunofuji s’est retiré blessé et a perdu par défaut.

Terunofuji (R) bat Wakatakakage lors de la 13e journée du tournoi de 15 jours du Nagoya Grand Sumo à la Dolphins Arena de Nagoya, dans le centre du Japon, le 22 juillet 2022. (Essonne Info)

Ichinojo s’est amélioré à 11-2 par défaut après que l’écurie Isenoumi du n°8 Nishikigi se soit retirée du tournoi et il a terminé la rencontre avec un record de 8-5.

Takakeisho a conservé une victoire de moins à 10-3 en mettant son collègue ozeki Shodai (8-5) sur le côté avec deux puissants coups à la gorge avant de le pousser dehors.

La défaite de Shodai est survenue un jour après qu’il ait assuré sa place au deuxième rang le plus élevé du sport pour le prochain tournoi avec sa huitième victoire.

Lire aussi:  Football : Le PSG bat Gamba 6 fois et termine sa tournée au Japon en beauté

Komusubi Hoshoryu (8-5), le neveu de l’ancien yokozuna mongol Asashoryu, a montré un peu de la pétulance de son oncle en faisant traîner le début de son combat contre le n°4 Wakamotoharu (5-8) pendant près de 10 secondes.

Cependant, une fois le combat commencé, Hoshoryu a achevé le maegashira en quelques secondes avec une projection de bras sans ceinture.

Komusubi Abi (7-6) a facilement géré la charge du n°7 Hokutofuji (6-7), qui a perdu l’équilibre et a trébuché sur le dohyo.

Sekiwake Daieisho (6-7) était l’un des cinq lutteurs de l’écurie Oitekaze qui ont abandonné.

Tobizaru (8-5) d’Oitekaze s’est retiré de son combat contre Nishikifuji. Le maegashira n°17, qui participait à son premier tournoi dans l’élite du sumo, est passé à 9-4 grâce à sa deuxième victoire par défaut.

Le n°15 Oho (8-5), fils de l’ancien sekiwake Takatoriki et petit-fils du défunt Taiho, l’un des plus grands champions de sumo, a obtenu sa première victoire dans la division élite makuuchi en battant le n°12 Terutsuyoshi (5-8).


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*