La maire de Montréal Valérie Plante témoignera dans le cadre d’un recours collectif contre le profilage racial

La maire de Montréal, Valérie Plante, doit témoigner aujourd’hui dans le cadre d’un recours collectif qui prétend que la ville n’a pas agi pour combattre le profilage racial systémique de ses policiers.

La poursuite est menée par la Coalition noire du Québec et Alexandre Lamontagne, un homme noir qui allègue avoir été brutalement arrêté et détenu par la police de Montréal à l’extérieur d’un bar en 2017 sans aucune raison valable.

Les documents judiciaires indiquent qu’il a été initialement accusé de voies de fait et d’entrave au travail des policiers, mais que ces accusations ont été abandonnées l’année suivante.

Le groupe à l’origine de la poursuite de 171 millions de dollars demande une compensation de 5 000 $ pour chaque personne racialisée qui a été arrêtée ou détenue par la police de Montréal sans raison entre août 2017 et janvier 2019.

Le chef de la police de Montréal, Fady Dagher, a témoigné la semaine dernière lors de la deuxième journée d’audiences au palais de justice de Montréal.

M. Dagher a reconnu devant la juge Dominique Poulin de la Cour supérieure du Québec que le profilage racial est un problème au sein du corps policier et dans la société en général, ajoutant que le corps policier travaille depuis des années à le résoudre.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 15 février 2023.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*