Jonas Vingegaard est prêt à s’emparer du titre de champion du Tour de France après une superbe victoire en solitaire lors de la 18e étape.

Jonas Vingegaard a fait un nouveau pas de géant vers le titre de champion du Tour de France en remportant la 18ème étape après un superbe solo jeudi.

Le coureur de Jumbo-Visma s’est détaché du champion en titre Tadej Pocagar à plus de trois kilomètres de la ligne d’arrivée au sommet du Hautacam pour s’imposer avec une minute et quatre secondes d’avance.

Ce résultat porte l’avance de Vingegaard sur le Slovène à 3 minutes 26 secondes à trois étapes de l’arrivée et, sauf catastrophe ou mauvaise chute, il devrait remonter les Champs Elysées et devenir champion pour la première fois dimanche.

Le coureur d’Ineos-Grenadiers, Geraint Thomas, qui avait tenté une course en solitaire plus tôt dans l’étape, est à huit minutes de Vingegaard en troisième position, mais détient une avance confortable de 3:05 sur le quatrième, David Gaudu.

« C’est incroyable », a déclaré Vingegaard. « Ce matin, j’ai dit à ma petite amie et à ma fille que je voulais gagner pour elles et je l’ai fait.

« Je suis vraiment heureux et fier d’avoir gagné pour elles. Celui-ci est vraiment pour mes deux filles à la maison.

« J’étais juste heureux que ça se termine enfin. C’était incroyablement dur. Je suis aussi très heureux d’avoir gagné l’étape. Maintenant, il reste encore deux jours avant d’être à Paris, donc nous devons rester concentrés et nous allons encore prendre les choses au jour le jour. « 

Pogacar a tout donné à Vingegaard dans l’avant-dernière ascension du Col de Spandelles, et a également fait preuve d’une grande prudence dans la descente de cette randonnée épuisante de 143,2 km depuis Lourdes.

Vingegaard a failli toucher le sol à un moment donné, perdant son équilibre dans un virage et réussissant tout juste à rester sur le vélo.

Lire aussi:  Martin Odegaard inscrit un doublé et Arsenal prend la tête de la Premier League

Quelques virages plus loin, c’est Pogacar qui a dérapé dans les graviers dans un virage à gauche, se blessant à la jambe et à la main. Vingegaard a ensuite fait preuve d’un esprit sportif impressionnant en attendant et en serrant la main du pilote de l’équipe UAE Team Emirates.

« Je pense qu’il a manqué le virage et qu’il s’est enfoncé dans les graviers et a essayé de se diriger vers l’extérieur et la moto a disparu sous lui. Puis je l’ai attendu », a expliqué Vingegaard à propos de l’incident survenu alors qu’il restait plus de 27 km à parcourir. « On s’apprécie, on s’entend bien et on se respecte ».

Les deux hommes se sont suivis de près pendant toute la course, Pogacar ayant remporté trois étapes et pris le maillot jaune de leader du classement général lors de la septième étape, avant que Vingegaard ne le lui prenne pendant la canicule dans les Alpes.

Depuis lors, Pogacar a attaqué sans relâche le Danois dans un effort obstiné pour combler l’écart.

La perte de quatre de ses coéquipiers des EAU suite à des tests Covid-19 positifs et à des blessures a toutefois compromis ces chances.

Jeudi, le coéquipier de Vingegaard chez Jumbo-Visma, Wout van Aert – qui a terminé troisième et est assuré du maillot vert – a joué le rôle de sherpa pour son leader d’équipe dans la montée finale, et c’est à ce moment que Pogacar a finalement craqué.

« Aujourd’hui, je dois remercier tous mes coéquipiers », a ajouté Vingegaard. « Ils ont été incroyables. Vous voyez Van Aert lâcher Pogacar à la fin. Sepp Kuss a été incroyable, Tiesj [Benoot]Christophe [Laporte] et Nathan [Van Hooydonck]ils ont tous été incroyables aujourd’hui. Je n’aurais pas pu le faire sans eux. »

Lire aussi:  La All India Football Federation demande à la Fifa de lever sa suspension

Quant à Pogacar, il a admis après l’étape que Jumbo-Visma avait réalisé une course  » parfaite « . « Ils ont été vraiment forts tous les jours. Aujourd’hui, le meilleur a gagné. Jonas était plus fort que moi », a-t-il déclaré.

« J’ai tout donné dans l’avant-dernière montée, mais je pense qu’il me restait encore quelque chose pour attaquer dans la dernière montée. Malheureusement, j’ai chuté, et la chute a eu raison de moi.

« Je n’ai que du respect pour Jonas. Je pense que nous nous respectons beaucoup. Quand il a décidé de m’attendre après ma chute, il était en bonne position pour le faire car il avait des coéquipiers sur toute la route. C’est moi qui ai voulu aller vite dans la descente mais j’ai poussé trop loin et j’ai chuté. »

La 19e étape traverse la région isolée du Tarn et se terminera probablement par un sprint du peloton. L’étape de samedi, cependant, est un brutal contre-la-montre individuel de 41 km, laissant une lueur d’espoir à Pogacar, qui a remporté le Tour 2020 grâce à un retournement de situation de dernière minute.

Résultats de la 18e étape

1. Jonas Vingegaard (Den) Jumbo-Visma 3 heures 59 min 50 sec

2. Tadej Pogacar (Slo) UAE Team Emirates + 01:04

3. Wout van Aert (Bel) Jumbo-Visma + 02:10

4. Geraint Thomas (GB) Ineos Grenadiers + 02:54

5. David Gaudu (Fra) Groupama-FDJ + 02:58

Classement général

1. Jonas Vingegaard (Den) Jumbo-Visma 71 h 53 min 34 s

2. Tadej Pogacar (Slo) UAE Team Emirates +03:26

3. Geraint Thomas (GB) Ineos Grenadiers +08:00

4. David Gaudu (Fra) Groupama-FDJ +11:05

5. Nairo Quintana (Col) Arkea-Samsic +13:35

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*