Phil Salt a hâte de consolider sa place dans l’équipe d’Angleterre après le départ de Stokes et Morgan.

Phil Salt est prêt à remplacer Ben Stokes dans l’équipe d’Angleterre d’un jour, en se glissant derrière un partenariat d’ouverture qui a changé sa façon de jouer.

La retraite de Stokes du format 50-over laisse un grand vide dans l’équipe, un vide qu’aucune recrue ne peut espérer combler étant donné ses capacités et son aura sur le terrain.

Mais son départ, si peu de temps après celui du capitaine Eoin Morgan, vainqueur de la Coupe du monde, ouvre des possibilités de sang neuf dans une équipe qui était autrefois considérée comme la plus difficile à percer dans le cricket.

Salt est en pole position pour jouer contre l’Afrique du Sud vendredi, un match qu’il faut absolument gagner sur son terrain d’Old Trafford, et il est impatient de prouver qu’il mérite cette chance.

« Nous avons perdu deux leaders dans le vestiaire, Stokesy l’autre jour et Morgs qui prend sa retraite, et cela a un impact. Mais nous devons continuer à aller de l’avant », a déclaré Salt.

« Nous avons tous les leaders et les joueurs expérimentés dont nous avons besoin dans le vestiaire. Et c’est une opportunité pour des gens comme moi, des gars qui ont été dans le coin et qui ont joué par bribes mais qui n’ont pas eu un parcours solide.

« J’adore jouer à Old Trafford et, pour être honnête, je dois saisir cette opportunité à deux mains. J’ai été en marge pendant un certain temps et je veux y aller et montrer aux gens ce que je peux faire. »

Le joueur de 25 ans a fait ses débuts en ODI sous le capitanat de Stokes l’été dernier, dans une équipe de rechange constituée à la dernière minute à la suite d’une épidémie de Covid. Il est revenu au bercail pour le récent voyage aux Pays-Bas et a donné une bonne image de lui-même lors de la première série de Matthew Mott en tant qu’entraîneur principal.

Il a réalisé son premier siècle international, 122 en 93 balles, suivi de scores de 77 et 49 alors qu’il remplaçait Jonny Bairstow.

Le Yorkshireman, qui était occupé à mettre en place la forme de sa vie dans l’arène des tests, est maintenant de retour en place et a établi un 14e record de cent points avec Jason Roy dans une cause perdue à Chester-le-Street la dernière fois.

Salt préfèrerait commencer en tête de manche mais, inspiré par la façon dont Bairstow et Roy ont redéfini le rôle dans la perspective de la Coupe du monde 2019, il accepte qu’un rôle de milieu de tableau l’attende.

« Je pense que je me glisse partout où l’occasion se présente parce que c’est le meilleur partenariat d’ouverture dans le cricket 50-over », a-t-il déclaré.

« Il n’y a aucun doute là-dessus. Regardez les chiffres, la façon dont ils jouent et la façon dont ils ont changé la façon dont le jeu est joué. »

Pendant ce temps, le joueur sud-africain Andile Phehlukwayo manquera les deux derniers matchs de la série ODI contre l’Angleterre car il est soumis aux protocoles de retour au jeu suite à une commotion cérébrale lors du premier match mardi, les officiels ont confirmé.

Lire aussi:  Athlétisme : Sani Brown, premier Japonais à atteindre la finale du 100 m aux championnats du monde

Phehlukwayo est entré en collision avec le capitaine Keshav Maharaj sur le terrain et sa tête a heurté l’épaule de ce dernier, entraînant une coupure au menton et une commotion cérébrale lors de la victoire de l’Afrique du Sud à Chester-le-Street (62 points).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*