Sumo : Terunofuji montre sa qualité, reste en tête à Nagoya

Sous pression pendant une grande partie d’un long combat, le yokozuna Terunofuji a montré sa valeur en s’imposant avec ténacité face au komusubi Hoshoryu. Il conserve ainsi sa part de la tête du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya, mercredi.

La victoire du yokozuna au 11ème jour du tournoi de 15 jours à la Dolphins Arena lui permet de rester à égalité (9-2) avec le numéro 2 mongol et ancien sekiwake Ichinojo. Quatre lutteurs, dont l’ozeki Takakeisho, ont une victoire de retard (8-3).

Le grand champion Terunofuji (R) et Hoshoryu s’affrontent lors du 11e jour du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya, qui dure 15 jours, à la Dolphins Arena de Nagoya, dans le centre du Japon, le 20 juillet 2022. Terunofuji a remporté le match. (Essonne Info) ==Essonne Info

Dans le dernier combat de la journée, Terunofuji a fait preuve d’un incroyable sang-froid en se remettant d’une glissade malencontreuse qui a permis à son adversaire de le faire tourner en rond. Mais Hoshoryu (6-5), le neveu du puissant yokozuna mongol Asashoryu, a eu beau essayer, il n’a pas pu faire tomber Terunofuji.

Sept fois champion de grand tournoi, Terunofuji a finalement réussi à arrêter le cycle de rotation, à prendre le contrôle du combat et à le terminer par un force out.

Dans son combat, Ichinojo a résisté à une poussée à la gorge d’Abi (5-6), a bloqué un des bras du komusubi, l’a déséquilibré et l’a poussé par derrière.

Takakeisho est resté à une victoire du rythme, en supportant un effort énergique et courageux de Tobizaru (6e), qui a subi sa troisième défaite. Maître de la poussée et de l’attaque, Takakeisho a agi avec prudence face à l’astucieux maegashira et cela a payé.

Lire aussi:  Championnats du monde : Fred Kerley remporte le titre sur 100 m et mène les États-Unis à un grand balayage.

Bien qu’il n’ait pas réussi à frapper Tobizaru au début, Takakeisho a maintenu la pression tout en gardant son équilibre. Takakeisho a refusé de bouger lorsque Tobizaru a tenté de l’arracher de ses pieds. Au lieu de cela, Tobizaru a trébuché en arrière et a été facilement mis à terre.

Le n°8 Nishikigi a également subi sa troisième défaite, il s’est laissé entraîner dans une poursuite déséquilibrée et a été mis à terre par le n°14 Myogiryu (7-4).

Ichinojo (R) bat Abi. (Essonne Info)

Le numéro 17 Nishikifuji, qui participait pour la première fois à une compétition de haut niveau, a remporté une huitième victoire bien méritée à deux jours de son 26e anniversaire. Il a repoussé Chiyotairyu (6-5), beaucoup plus grand que lui, dès la première charge, et a obtenu de meilleures prises de ceinture qu’il a utilisées pour faire sortir son adversaire vétéran.

« Je suis vraiment heureux. Je me déplace bien depuis le début et les choses vont dans mon sens comme aujourd’hui. Les bonnes choses viendront si je m’inquiète de chaque combat comme il vient. »

Le n°2 Kotonowaka, 7-3 après les 10 premiers jours, s’est retiré du tournoi avec le reste de ses camarades de l’écurie Sadogatake suite à au moins un test positif au coronavirus dans l’écurie. Son retrait a permis au sekiwake Daieisho de remporter sa sixième victoire, par défaut.

Le sekiwake Wakatakakage a subi sa cinquième défaite, par défaut, après que le n°6 Aoiyama (5-6) l’ait battu lors de la première charge.

Shodai, un ozeki « kadoban » menacé de rétrogradation et ayant besoin de huit victoires ici, a obtenu sa septième – et sa sixième consécutive – dans un combat qui reflète son tournoi jusqu’à présent.

Lire aussi:  Sterling, Lewandowski, Martinez - 100 transferts estivaux notables en images

L’ozeki, perdant de ses trois premiers combats, a été contraint de reculer et a failli être éliminé dès la première charge. Mais au lieu de sortir, Shodai a contre-attaqué avec une fureur qui a assommé Endo (5ème) (2-9) et l’a fait sortir du ring en courant.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*