Des foyers de COVID-19 dans des écuries de sumo perturbent la rencontre de Nagoya

Tous les lutteurs des écuries Sadogatake et Tamanoi se sont retirés du Grand Tournoi de Sumo de Nagoya pour des raisons liées au coronavirus, a annoncé mercredi l’Association japonaise de Sumo.

Le n°2 maegashira Kotonowaka, l’un des 49 lutteurs des deux écuries qui ont soit attrapé le virus, soit été en contact étroit avec une personne testée positive, était en lice pour le championnat avec un bilan de 7-3 lors de la rencontre de 15 jours à la Dolphins Arena.

Une cérémonie est organisée à la Dolphins Arena de Nagoya le 9 juillet 2022, afin de prier pour la sécurité du tournoi de 15 jours du Nagoya Grand Sumo qui commence le lendemain. (Essonne Info) ==Essonne Info

L’écurie Sadogatake, où Kotonokawa vit et s’entraîne avec ses compagnons d’écurie, compte 25 lutteurs qui concourent à tous les niveaux à Nagoya, le deuxième plus grand nombre parmi les 43 écuries de ce sport. Tamanoi en a 24.

Le tournoi de Nagoya est le premier depuis plus de deux ans à s’ouvrir sans restriction sur le nombre de spectateurs autorisés à entrer dans la salle.

C’est le cinquième jour consécutif qu’une écurie de sumo doit prendre cette mesure extrême, ce qui porte à sept le nombre d’écuries absentes, y compris l’écurie Tagonoura dont les lutteurs ont été contraints de ne pas participer au tournoi dès le premier jour en raison de précautions liées au COVID.

Un total de 125 lutteurs dans le banzuke actuel ont été touchés par la maladie contagieuse et le taux d’infection en hausse.

Lire aussi:  Tadej Pogacar conserve le maillot jaune du Tour de France, Bob Jungels remporte la 9e étape.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*